News & Reviews

Le problème du SUV électrique EX90 est une bonne chose pour Volvo

2


Volvo EX90Volvo EX90

Présenté pour la première fois en novembre 2022, le Volvo EX90 était attendu pour mi-2023. Mais aucun modèle n’a encore été livré à ce jour à cause d’un problème logiciel. Le patron de Volvo voit des avantages à long terme dans les difficultés rencontrées par le SUV 100 % électrique.

Le retard accumulé par le Volvo EX90 n’est pas un problème

Jim Rowan, l’homme à la tête de Volvo Cars, veut voir le verre à moitié plein. Il estime que les difficultés rencontrées par l’EX90 serviront à l’ensemble des prochains modèles de la marque. Par conséquent, le retard accumulé par le SUV électrique « n’est pas un problème ». M. Rowan est convaincu que Volvo sera capable d’en tirer des avantages sur le long terme.

Dévoilé pour la première fois fin 2022, l’EX90 était officiellement attendu pour l’été 2023. Dans le courant de l’année dernière, la marque a laissé entendre que son lancement prendrait du retard, à cause d’un problème logiciel. Le modèle est bourré de nouvelles technologies, de capteurs et de radars en tout genres. Il inaugure également une nouvelle plateforme : la SPA2.

Tout n’est donc pas encore au point et la marque ne veut pas livrer des véhicules qui ne sont pas parfaitement fiables à ses clients. Jim Rowan doit aussi rassurer les investisseurs. Il a déclaré que « les investissements réalisés par Volvo pour mettre au point et affiner toutes ces nouvelles technologies porteront leurs fruits au cours des 5 prochaines années ».

Volvo EX90Volvo EX90

Des difficultés bénéfiques pour les futurs modèles ?

Les déboires de l’EX90 doivent donc servir l’avenir de la marque. Le patron de Volvo va même jusqu’à dire que « le travail de développement sera beaucoup moins coûteux pour les futurs modèles » étant donné les efforts déployés pour peaufiner les logiciels de l’EX90. Il pense que cela permettra de réduire le délai entre la présentation d’un modèle et sa commercialisation.


À lire aussi
Témoignage – Magali a choisi le Volvo EX30 pour remplacer son Kia Niro électrique

Volvo mise énormément sur les technologies déployées à bord de ses véhicules et en particulier sur sa nouvelle plateforme évolutive. Jim Rowan estime que « cela signifie que nous n’avons pas besoin de tout changer. Nous pouvons réutiliser de grandes parties de l’architecture existante, mettre en place un logiciel légèrement différent, passer de 400 à 800 volts, etc. ».

Dans le passé, les constructeurs automobiles pouvaient facilement définir le cycle de vie d’une voiture. Aujourd’hui, cela semble beaucoup plus compliqué. En intégrant les dernières mises à jour disponibles, une Tesla Model 3 de 2019 peut par exemple rester au goût du jour. En cela, le temps passé sur le développement de l’EX90 marque peut-être le début d’une nouvelle ère pour Volvo.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus