News & Reviews

Le Jamais Content – La voiture électrique me fait perdre patience

128


Il râle beaucoup, il a décidé d’en faire un métier. Une semaine sur deux, notre râleur professionnel pousse son petit coup de gueule. Cette fois, il s’impatiente face aux projets de nouvelles voitures électriques.

Cette semaine, le râleur a eu son attention attirée par un article d’Automobile-Propre sur la nouvelle R5, un sujet faisant le point sur l’avancement du projet. C’est vrai ça, elle est passée où cette nouvelle petite révolution électrique de Renault ?

Plutôt informé, le Jamais Content savait que c’était pour 2024, et que l’on n’est donc pas encore en 2024. Mais il pense à ces automobilistes moins au fait qui voient défiler articles sur le Net et couvertures de magazine à base de photoshops depuis plus de deux ans… et ne voient rien devant les concessions.

Il en est ainsi avec la voiture électrique. Il faut savoir l’attendre. Longtemps. Elle met souvent la patience des clients à rude épreuve une fois le bon de commande signé, mais aussi bien avant. 

Annoncer et dévoiler une nouvelle voiture quelques mois avant son arrivée dans les showrooms n’a rien de nouveau. Mais on a l’impression qu’avec la voiture électrique, les délais sont de plus en plus longs. 

Petit florilège du moment. La Smart #1, révélée officiellement en avril 2022, et qui devrait mettre un an à rejoindre les garages. Le Nissan Ariya, dont les premiers exemplaires sont arrivés (au compte-gouttes) dans les concessions Nissan en septembre 2022, alors que la présentation a eu lieu en… juillet 2020.

Des firmes annoncent la couleur du départ. Aux États-Unis, RAM a présenté son pick-up électrique 1500 REV, sous sa forme de série, début février, en précisant que les livraisons commenceront… fin 2024.

À cela s’ajoutent les marques qui communiquent très en amont, et pas uniquement avec des concepts. Cette semaine, Mini a donné de nouvelles informations sur la prochaine génération de la Hatch 3 portes, qui arrivera dans les showrooms au printemps 2024. Et le constructeur avait déjà montré officiellement un exemplaire camouflé en mars 2022 !

Faire part en avance, cela peut être une manière de prévenir la clientèle potentielle et donc la retenir. « Attendez, il y a ce produit qui arrive chez nous ». Plutôt malin… dans la limite du raisonnable, non ?

Certes, on ne change pas de voiture si souvent, décaler un projet d’achat de nouveau véhicule ne semble pas si compliqué. Mais quand on parle d’une attente en années et non plus en mois, ça coince. D’autant que de nos jours, on n’achète plus une voiture électrique, on la loue.

De ce fait, le client peut au contraire ne plus attendre, en sachant qu’il ne s’engage « que » sur trois ans. Il peut ensuite revenir voir par la suite le modèle tant promis… avec le risque pour le constructeur qui fait lambiner de ne jamais le voir revenir. Récemment, Peugeot a évoqué, avec une image, sa prochaine famille de voitures électriques inspirées par le concept Inception. En précisant que ça commencera vers 2026. « Attendez, vous allez voir ce que vous allez voir ». Oui, et bien je suis allé voir ailleurs moi.

On a quand même un champion toute catégorie de l’attente dans le milieu de la voiture électrique, c’est évidemment Tesla. On se souvient des centaines de milliers de Model 3 réservées et livrées trois ans plus tard. La marque américaine montre que le client sait patienter.

Mais voilà que la situation semble s’inverser. La très attendue conférence d’Elon Musk le 1er mars a été la montagne qui a accouché d’une souris. Aucune annonce probante, alors que beaucoup espéraient découvrir la fameuse Model 2. Visiblement, chez Tesla, on n’a pas souhaité aller trop vite cette fois.

Et c’est peut-être la preuve que la marque devient un constructeur automobile comme les autres. Devenu par ses volumes un constructeur généraliste, Tesla n’a probablement pas eu envie de dévoiler son jeu trop à l’avance cette fois, conscient que la concurrence s’est quand même réveillée depuis l’avènement de la Model 3. Ou du moins qu’elle a bien pris soin de décortiquer les produits Tesla, comme Toyota l’a récemment avoué. Le japonais a carrément qualifié le Model Y d’œuvre d’art industrielle !

Toyota qui n’a toujours pas de date de commercialisation précise en France pour le bZ4X, dévoilé en octobre 2021.


À lire aussi
Le Jamais Content – Mais ça intéresse qui, la Formule E ?



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus