News & Reviews

le Fisker Ocean est-il dangereux ?

11


Selon des documents internes auxquels les journalistes de TechCrunch ont eu accès, le Fisker Ocean présente de graves défauts. Perte de puissance, capteurs et freins défectueux, clés capricieuses, le modèle fabriqué par Henrik Fisker et ses équipes pose question.

Fisker minimise les défauts de l’Ocean

Tout avait bien commencé pour Fisker. Le fondateur de la marque avait décidé de livrer le premier véhicule en personne à Los Angeles. Très ému, il avait déclaré à l’époque que « tout le monde a fait un travail formidable ». Le célèbre designer danois est connu pour avoir conçu les BMW Z8 et Aston Martin DB9. Il a fondé Fisker en 2007, mais a fait faillite une première fois en 2013 après l’échec de sa Karma.

Le modèle avait connu de nombreux problèmes qui ont poussé l’entreprise à mettre la clé sous la porte. Quelques années plus tard, en 2016, Henrik Fisker avait décidé de revenir dans la course à l’électrique pour faire face à Tesla. Les mésaventures du début des années 2010 semblent se répéter pour le patron de la marque. Comme avec le Karma en 2012, le Fisker Ocean est pointé du doigt pour ses « nombreux défauts ».

Des documents internes consultés par TechCrunch révèlent pas moins de « 100 incidents distincts ». Des défauts en lien avec une perte de puissance sont notamment mentionnés. L’entreprise a déclaré au média américain qu’elle pensait que ces problèmes étaient « rares » et qu’elle les avait « presque tous résolus » grâce à des mises à jour logicielles. Des proches d’Henrik Fisker ont été concernés par les défauts en question.

Perte de puissance, freins défectueux, capot qui s’envole

Selon deux salariés de l’entreprise qui ont accepté de témoigner de manière anonyme, Wendy Greuel, membre du conseil d’administration de Fisker, en a fait les frais. Son Fisker Ocean a perdu de la puissance sur une route publique aux États-Unis. L’entreprise a confirmé qu’un incident s’était effectivement produit, mais que le problème avait été réglé. Deux mois plus tard, même chose avec l’épouse de M. Fisker.


À lire aussi
Fisker débute les livraisons de son modèle d’entrée de gamme, l’Ocean Sport

Geeta Gupta Fisker, directrice financière et directrice des opérations de l’entreprise, a utilisé un véhicule de l’entreprise et elle a subi le même sort. Mais les problèmes du Fisker Ocean ne se limitent pas à une perte soudaine de puissance, comme l’a montré l’examen des documents internes. Des clients de la marque ont également signalé des freins défectueux ou des clés qui les enferment à l’intérieur (ou à l’extérieur) du véhicule.

Il est aussi arrivé que les capteurs des sièges ne détectent pas la présence du conducteur ou encore que le capot avant du SUV se soulève soudainement à grande vitesse. Autant de problèmes sur lesquels la National Highway Traffic Safety Administration a décidé d’enquêter. Des problèmes qui surviennent moins d’un an après la commercialisation de l’Ocean. Et la situation est inquiétante pour Fisker.

Des propriétaires portent plainte

En effet, l’entreprise, qui est entrée en bourse en 2020, dépend pour l’instant entièrement de l’Ocean. Mais le modèle n’atteint pas les objectifs de vente. Fin 2023, l’entreprise a déclaré qu’elle espérait vendre ses stocks invendus (environ 5 000 unités) à des concessionnaires au cours du premier trimestre afin de gonfler sa trésorerie. Fisker n’a vendu que 4 900 modèles au cours de l’année 2023.

Et certains propriétaires ont même intenté une action en justice contre la marque en vertu de la loi Song-Beverly sur la garantie des consommateurs de l’État californien. Ils affirment que Fisker n’a pas respecté la garantie promise « en refusant de réparer les véhicules dans les délais impartis ». Un client a même déclaré à la société que sa voiture était « morte » dans le désert sur la route de Las Vegas.

Le constructeur semble pour le moment minimiser les problèmes rencontrés par ses clients et certains collaborateurs. Il n’y a pas de remise en cause claire et officielle alors que les risques sont bien là. Quand un capot se décroche sur l’autoroute et fissure le pare-brise, les conséquences peuvent être dramatiques. Nous suivrons cela de près au cours des prochains mois.


À lire aussi
Fisker Ocean : la production va passer de 180 à 300 unités par jour d’ici fin 2023



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus