News & Reviews

le Dacia de l’électrique a encore frappé

12


Depuis le début d’année, la MG4 est disponible avec une nouvelle batterie de 77 kWh promettant une autonomie de plus de 500 km. Rayon d’action en hausse, polyvalence en progrès… La compacte chinoise se poserait presque en vraie petite routière électrique. Au-delà de la théorie, il y a l’épreuve de l’autoroute et du monde réel, parfois froid et avec du vent de face.

La plus chinoise des anglaises (ou l’inverse, comme vous voudrez) est un carton commercial depuis son arrivée en 2022, qui s’explique facilement : de manière très pragmatique, la MG4 est de loin le modèle le plus abouti du constructeur (le seul en phase avec nos exigences européennes ?), et se pique surtout d’un rapport prix / prestations imbattable. Vu de la sorte, la MG4 est un peu la Tesla Model 3 chinoise, dans l’esprit… Evidemment bien moins chère, moins grande et beaucoup moins pointue technologiquement.

Tarifs : pas low-cost pour un sou

Face à la MG4 se trouvent donc des rivales telles que Volkswagen ID.3, sa cousine Cupra Born, ou la Renault Mégane E-Tech. Toutes plus chères à prestations équivalentes, malgré la suppression du bonus pour les voitures électriques extra-européennes. MG applique d’office une remise de 5.000 €, abaissant le prix d’appel de la MG4 à 24.990 €, pour la plus modeste version (170 ch et batterie LFP 51 kWh) ! On compte 28.990 € avec la version intermédiaire (204 ch et batterie NMC de 64 kWh), et… 34.490 € pour la nouveauté dotée d’une batterie de 77 kWh (74,4 kWh de capacité utile) et d’un moteur de 245 ch. Là, pas question de parler low-cost ! Cette configuration est réservée au niveau d’équipement supérieur Luxury, et fait d’elle la plus chère des MG4 (exception faite de la délirante XPower de 435 ch). L’écart est tout de même élevé : 3.500 € de plus que la 64 kWh en Luxury à équipement égal.

 


Essai – MG4 Autonomie Etendue 77 kWh (2024) : le Dacia de l’électrique a encore frappé

La batterie de 77 kWh implique un surpoids relativement limité (+76 kg), sans impact sur le comportement agile et plaisant de la MG4. Pas vraiment légère (1.751 kg), mais vive et ludique avec 245 ch à disposition (6,5 s de 0 à 100 km/h).

Bon à savoir : anticiper l’achat et la revente.

Il est possible de connaitre la valeur de revente ou de reprise de votre véhicule grâce à la cote auto Turbo de votre MG Motor MG4, l’alternative à la côte Argus.

La dotation est très complète, heureusement : régulateur adaptatif, caméras 360 (bienvenu, compte tenu de la visibilité arrière médiocre), sièges et volant chauffants, pompe à chaleur, interface média Carplay / Android Auto, pompe à chaleur sont de série, entre autres. Il faudra se satisfaire d’une présentation assez simple et d’une finition parfois bâclée (tôle des montants de portes, partie basse du mobilier…). Fatalement, ce qui était acceptable sur une auto à 25.000 € est ici un peu agaçant. Même chose pour le contenu techno, dépassé : l’écran central (10,25″) est peu réactif et sa résolution est basique, l’instrumentation se résume au strict minimum (au moins, c’est lisible). Cela dit, les matériaux sont de qualité très correcte, l’ergonomie générale est rationnelle, et certains aspects pratiques appréciables : vastes rangements, habitabilité arrière géante, et coffre plutôt bien pensé (contours presque carrés, double fond pour ranger les câbles). Dommage pour sa capacité, tout juste moyenne (350 l).

Au volant : toujours une sympathique propulsion

La greffe d’une plus grosse batterie ne transforme pas fondamentalement le tempérament étonnamment enjoué de cette compacte électrique au pedigree modeste. C’était d’ailleurs une vraie surprise, lors de la première découverte de la MG4 voilà bientôt deux ans : l’équilibre du châssis et les trains roulants soignés réservent un agrément au volant de très bon niveau. A l’opposé des a priori que l’on avait en tête, compte tenu des précédentes productions d’un MG… qui n’a plus guère de britannique que le patrimoine !

 


Essai – MG4 Autonomie Etendue 77 kWh (2024) : le Dacia de l’électrique a encore frappé

Pas de changement par rapport aux autres MG4 : le poste de conduite est simple, la présentation basique va a l’essentiel et les rangements sont nombreux. La finition et le contenu techno sont en phase avec les tarifs : sans prétention.

Bonne surprise donc, qui se retrouve ici avec une agilité toujours plaisante, un train avant précis et un comportement plutôt dynamique, malgré le poids costaud (1.751 kg, pas beaucoup plus que la 64 kWh). Les suspensions parviennent d’ailleurs à contenir cette masse élevée sans excès de fermeté, sauf à allure modérée : sur revêtement irrégulier, des mouvements latéraux infligent aux passagers des ballotements parfois gênants, et les réactions à basse vitesse restent assez raides. Pas au point de gâcher un compromis confort / dynamisme tout de même intéressant. Si la pédale de freins pouvait être un minimum consistante, ce serait encore mieux… Parlant de freinage, la récupération en décélération propose 4 niveaux de puissance ainsi qu’un mode « One Pedal », assez efficace et facile à appréhender (bien pour les trajets en ville).

Sans offrir des chronos furieux, la MG4 ainsi dotée se comporte presque en sportive : elle accélère fort, du moins au démarrage (6,5 s de 0 à 100 km/h, 1,4 s de moins que la 64 kWh 204 ch), et se faufile dans le trafic sans rechigner en relance. Comme toujours, cette vivacité est surtout valable sur les premiers tours de roues, grâce au couple généreux (350 Nm immédiats). Ensuite, sans manquer de ressources, sa vigueur se tasse et les reprises sont plus sages et linéaires. De toute manière, mieux vaut modérer son enthousiasme et éviter le mode Sport pour espérer atteindre les 520 km annoncés.         

 

MG4, laissez-vous surprendre par la compacte chinoise – Essai TURBO du 06/11/2022


Essai – MG4 Autonomie Etendue 77 kWh (2024) : le Dacia de l’électrique a encore frappé

La batterie de 77 kWh est uniquement disponible en finition haute Luxury (34.490 € après remise). Un peu élevé, mais toujours compétitif face aux rivales. La meilleure idée ? Que MG la décline en finition intermédiaire Confort, moins chère.

Autonomie, recharge : pas de surprise, ni de miracle

Cette autonomie confortable, sur le papier, permet à la MG4 77 kWh de se poser en vraie compacte polyvalente… même pour prendre la route des vacances en famille ? Pas irréaliste, même si les plus de 500 km promis correspondent à un cycle mixte, en évitant de s’attarder sur voie rapide, et pas en hiver. Notons d’ailleurs que le chauffage imposait d’être réglé sur au moins 25 degrés pour profiter d’une température convenable lors de notre essai par temps froid (entre 5 et 10 degrés). Curiosité chinoise ? Nous avions constaté la même étrangeté avec le BYD Seal U

La première partie de notre essai, majoritairement effectuée sur autoroute à 130 km/h, s’est ainsi soldée par une moyenne de 25 kWh / 100 km. Convenable au vu des conditions, mais pas exceptionnel. Une autonomie d’un peu plus de 250 km est donc raisonnablement envisageable avant pause recharge, voire 300 km par des températures plus clémentes. Pour un parcours sur voie rapide, c’est correct (par définition, l’exercice le plus cruel pour une auto électrique).

 


Essai – MG4 Autonomie Etendue 77 kWh (2024) : le Dacia de l’électrique a encore frappé

L’habitabilité arrière, gigantesque, est l’un des points forts de la MG4. Le coffre est plus modeste (350 l), et pas de frunk à l’avant (ce qui reste rare pour une compacte).

En face, une Megane E-Tech tire plus court, avec sa batterie de 60 kWh, mais une ID.3 de même capacité affiche des consommations plus basses. L’appétit de la MG4 baisse ensuite, logiquement, en ville et sur réseau secondaire. La moyenne se maintient assez facilement à environ 18 kWh, si l’on évite de hausser le rythme lorsque la route se met à tourner (c’est tentant, oui), soit environ 400 km d’autonomie. Là encore, pas de record de la part de cette MG4, mais des prestations de bon aloi… reste à savoir si le surcoût évoqué plus tôt est réellement justifié. La 64 kWh n’est pas si loin derrière : on peut estimer son autonomie autoroute à plus de 200 km, dans les mêmes conditions, et presque autant sur route.

La MG4 ne se démarque pas non plus à la borne. La puissance de charge DC annoncée ne promet pas monts et merveilles : 144 kWh annoncés, un peu plus de 110 kW en pratique (soit environ 30 mn de 10 à 80 %). La charge AC se contente de 11 kW, du classique (environ 7h).    

 

Titre fiche technique

FIche technique MG4 (2024)

Fiche technique

Modèle essayé : MG4 Autonomie Etendue 77 kWh Luxury
Dimensions L x l x h 4,29 x 1,83 x 1,51 m
Volume mini / maxi du coffre 350 / 1.165 l
Empattement 2,71 m
Poids à vide 1.751 kg
Motorisation / puissance – couple maximal Electrique, synchrone à aimant permanent / 245 ch – 350 Nm
0 à 100 km/h – vitesse maximale 6,5 s – 180 km/h
Capacité batterie – autonomie annoncée 77 kWh (74,4 kWh utiles) – 520 km WLTP mixte
Recharge DC – AC 144 kW – 11 kW
Tarifs (après remise constructeur) à partir de 24.990 € (modèle essayé : 34.490 €)



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus