News & Reviews

le combi électrique sort ses muscles !

9




Transmission intégrale, moteur de 340 chevaux, batterie de 79 kWh, accélération de 0 à 100 km/h en 6,5 secondes… Volkswagen annonce une version survitaminée de son Van électrique. Est-ce pour autant la version que vous attendiez ?

La famille GTX accueille un nouveau venu: l’ID.Buzz. La rédaction d’Automobile Propre vous a déjà livré tous les secrets du Combi électrique à l’occasion de l’essai routier, mais aussi lors de notre supertest pour en relever les consommations et l’autonomie. De quoi vous (re)donner une idée des performances de cet imposant véhicule déjà proposé en versions ID.Buzz Pro et ID.Buzz Cargo développant 204 chevaux en mode propulsion et reposant sur une batterie de 77 kWh. Volkswagen annonce aujourd’hui une version bodybuildée de son combi, et déclinée en configuration 5 et 7 places à empattement court ou long, que nous avons pu découvrir lors d’une présentation statique.

Plus puissant, plus rapide et plus … “athlétique”

Affichant désormais le badge GTX, le combi de Volkswagen revendique un caractère sportif et de nouvelles aptitudes. Rappelons que celui qui veut surfer sur la vague de la nostalgie en évoquant la belle époque du Combi, n’en figure pas moins aujourd’hui au catalogue des véhicules utilitaires. C’est là en effet que vous le trouverez sur le site de Volkswagen, mais n’y voyez rien de péjoratif, juste une simple précision quant à la catégorie de celui-ci. Information à laquelle nous ajoutons un rappel des dimensions de l’ID.Buzz, qui ne changent pas dans ces versions GTX. Ainsi, le modèle à empattement “court” offrant 5 généreuses places mesure 4,71 m de long, 1,93m de large (hors rétroviseurs) et 1,98m de haut pour un empattement de 2,99 m et un poids de 2,5 tonnes.

Reposant toutes les deux sur la plateforme MEB, la version longue conserve les mêmes proportions en largeur et en hauteur mais mesure 4,96m  de long et son empattement est étiré à 3,24 m. Ce sont alors 25 cm de plus qui feront une grande différence, sans doute aussi sur le poids puisque c’est lui qui accueille la plus grosse batterie (nous allons y revenir) sauf que Volkswagen ne communique pas cette dernière information pour l’instant. Pour en revenir à notre critère de sportivité évoqué plus avant, l’ID.Buzz embarque, en exclusivité mondiale – comme aime le marteler le constructeur – une plateforme développant 250 kW soit 340 chevaux, de puissance cumulée.

En effet, celle-ci est plus précisément composée d’un moteur synchrone à aimant permanent (PSM – type APP550) de 210 kW (286 ch) installé sur l’essieu arrière et un moteur asynchrone (ASM) de 80 kW (109 ch) sur l’essieu avant. Chacun offrant respectivement 560 et 134 Nm de couple permettant à cet ID.Buzz de catapulter l’engin dans un 0 à 100 km/h en 6,5 secondes. La vitesse maximale est bridée électroniquement à 160 km/h.

 

Une plateforme plutôt performante sur le papier, à transmission intégrale appelée “4Motion” chez Volkswagen, qui présente un autre avantage : celui de pouvoir tracter de plus lourdes charges. Le constructeur annonce jusqu’à 1 800 kg avec freinage en pente jusqu’à 8%. Plus exactement, l’ID.Buzz GTX peut tracter jusqu’à 1800 kg en version courte 5 places et jusqu’à 1600 kg en version longue 7 places. Une augmentation pour ces deux versions qui est respectivement de 800 et 600 kg, c’est considérable ! Nous avons pu éprouver le système d’attelage sur place et, sans grande surprise, tout est plutôt bien pensé. Un bouton de déverrouillage est accessible sur le flanc gauche à l’intérieur du coffre.

Celui-ci libère la boule d’attelage et il n’est même pas utile de se baisser pour la verrouiller. Un simple mouvement du pied suffit. Bien entendu, il faut ensuite s’abaisser pour connecter électriquement la remorque tractée le cas échéant. La manœuvre est tout aussi simple et vous ne devriez pas avoir à vous salir les mains. Nous avons posé la question aux équipes de VW pour savoir si une quelconque technologie avait été mise en place pour assister le conducteur dans les manœuvres, mais ce n’est visiblement pas le cas. En somme, rien de bien innovant ici, mais quitte à avoir éprouvé la chose, autant vous faire part de nos impressions, même si nous n’étions pas autorisé à prendre le volant d’un combi ainsi équipé.

Une modularité à faire rêver les familles nombreuses

Comme nous le disions plus tôt – et comme vous pourrez le constater dans notre vidéo – l’ID.Buzz offre un espace de vie à bord considérable ! C’est là tout l’intérêt de ces “camionnettes” déguisées en sympathiques vans qui joue la carte de la nostalgie. Quoi qu’il en soit, il en devient bien fastidieux de lister toutes les configurations possibles, que ce soit sur la version courte ou la version longue, en 5, 6 ou 7 places. Et que dire alors des volumes de chargement associés !  Retenez alors que la version initialement dite “cinq places” est également proposé en version six places avec une configuration de sièges qui passe de 2/3 à 2/2/2, libérant ainsi un couloir central pour faciliter l’accès aux places arrières.

Des configurations qu’on trouvera également dans la version longue, laquelle comptera donc également une configuration 7 places 2/3/2 puisque l’allonge des dimensions et de l’empattement permettent d’accueillir des portes latérales environ 20 cm plus grande, dégageant ainsi un accès facilité à la troisième rangée de sièges. Sans oublier, bien entendu, que les sièges du rang 2 peuvent coulisser sur 15 cm ou 20 cm respectivement sur les versions courtes et longues de l’ID.Buzz GTX.


À lire aussi
Essai vidéo – Volkswagen ID. Buzz Cargo : le premium des pros !

Voici également quelques chiffres concernant le volume de chargement. En version cinq places, comptez sur 1 121 litres de chargement jusqu’au bord supérieur des dossiers de siège arrière et jusqu’à 2123 litres avec les banquettes rabattues et une hauteur de chargement jusqu’au bord supérieur des dossiers des sièges avant.

De son côté, la version longue 7 places peut accueillir 1 340 litres jusqu’au bord supérieur des dossiers de sièges de la deuxième rangée et 2 469 litres jusqu’à la première rangée de sièges. En revanche, interrogée sur le sujet, Volkswagen ne précise pas si ces deux valeurs correspondent à un chargement avec les dossiers des deux sièges du rang 3 rabattus ou si c’est dans une configuration avec ces mêmes sièges totalement démontés et extrait de l’habitacle. A l’heure d’écrire ces lignes, nous attendons toujours cette information. En revanche, on sait que vous pourrez loger jusqu’à 306 litres en configuration 7 places et que le constructeur propose toujours en option ces deux caisses pliantes, ainsi que sa planche “Multiflex” pour ajouter un seuil de chargement, mais aussi d’un plancher plat lorsque tous les dossiers des sièges sont rabattus.

ID.Buzz GTX : plus de capacité de batterie et puissance de charge à la hausse

Deux capacités de batteries sont proposées pour l’ID.Buzz GTX. Un premier pack composé de 12 modules et offre une capacité nette de 79 kWh. Un second composé de 13 modules offrant une capacité de 86 kWh nette. Cette dernière n’est disponible que sur la version rallongée 7 places en raison de l’emplacement nécessaire dans le soubassement pour accueillir le pack.

Les deux batteries sont couplées à un système de refroidissement pour en optimiser l’efficience et les puissances de recharge, qui diffèrent d’ailleurs en fonction des packs. Selon VW, la version 79 kWh peut atteindre une puissance de recharge maximale de 185 kW, contre 200 kW pour le pack 86 kWh. Volkswagen annonce ainsi que le 10 à 80% s’opère en 25 minutes pour le premier et 30 minutes pour le second. Pour atteindre de telles performances, deux options s’offrent à vous. Utiliser le planificateur d’itinéraire qui se chargera durant les longs trajets de préconditionner automatiquement la température des cellules de la batterie. Ou bien déclencher manuellement cette fonction pour optimiser la puissance de recharge.

Voilà qui peut être pratique pour ceux qui préfèrent utiliser les applications tierces telles que Google Maps ou Waze pour se faire guider via Android Auto ou Apple CarPlay, sans être particulièrement pénalisés lors des ravitaillements. Volkswagen rappelle que le planificateur, accessible d’ailleurs sur mobile ou une interface web, permet de créer des itinéraires comptabilisant jusqu’à dix arrêts de recharge et dix destinations intermédiaires. De quoi planifier en détail vos escapades et vivre la “Van Life”.

De nouvelles aides à la conduite

Cette nouvelle version de l’ID.Buzz s’offre également une montée en gamme de sa dotation technologique. À commencer par la technologie “Park Assist Plus”, déjà disponible sur d’autres modèles, qui débarque sur le combi pour prendre en charge automatiquement (accélération, freinage et braquage) les manœuvres de stationnement en parallèle ou perpendiculaire et en créneau.

Pour les places les plus étroites d’où le conducteur ne pourrait s’extraire qu’une fois le véhicule garé, Volkswagen rend les manœuvres possibles depuis un smartphone et une application mobile dédiée.

Très pratique également, l’ID.Buzz embarque également la fonction d’enregistrement des 50 derniers mètres qui permet “de revenir sur ses pas” sans se préoccuper d’un manque de visibilité. Un système que nous avons déjà eu l’occasion de tester sur de gros véhicules et qui s’avère assez redoutable d’efficacité.

Une mise à jour technologique dans un écrin déjà connu sous la forme d’une planche de bord intégralement numérique. L’écran de 12,9 pouces grandit légèrement (12 pouces par le passé) et le système d’exploitation maison a déjà fait ses preuves, tout comme le dispositif d’affichage tête haute avec projection sur le pare-brise.

Un toit panoramique “Smart Glass” pour apporter de la lumière

Comme les autres modèles de la gamme GTX que nous vous avons présentés récemment (ID.7 GTX Tourer et ID.3 GTX) dans nos colonnes, l’habitacle de ID.Buzz est désormais composé de matériaux certes de qualité, bien assemblés, mais dans un choix de coloris assez sombres. Précisons toutefois que ce modèle à destination, d’une certaine manière, des baroudeurs, fait appel à plusieurs éléments en plastique, disposés aussi bien en partie haute de la planche de bord, que dans les panneaux de contre-porte.

C’est pour lutter contre la morosité à bord que Volkswagen a décidé de revisiter son toit panoramique. D’abord, en agrandissant sa taille qui est désormais de 1,54 x 0,93 m soit une surface de 1,5 m², ce qui en ferait le plus grand du marché, mais aussi en le rendant intelligent. Désormais baptisé “smart glass”, il est ici question d’un vitrage intégrant une couche dite PDLC pour Polymer Dispersed Liquid Crystal. En d’autres termes, il s’agit d’un film intégrant des cristaux liquides qui vont réagir à une tension électrique pour changer d’état et opacifier la surface vitrée.

La réactivité est excellente et le fait qu’il bascule dans un état blanc opaque permet de conserver une belle luminosité dans l’habitacle. Reste qu’il faudra en apprécier l’efficacité pour bloquer les UV et la chaleur en situation, car avec une telle surface vitrée, il pourrait vite faire très chaud. Conséquence de quoi, les passagers abuseront sans doute de la climatisation, ce qui pourrait ne pas être sans conséquence sur l’autonomie.

ID.Buzz GTX : une version qui vous fait vibrer ?

Aucune date de commercialisation précise ni même aucun prix de vente ne sont pour l’heure annoncés pour ce combi. On sait qu’il  sera proposé en série dans un coloris rouge cerise et dans une combinaison rouge cerise et argent métallisé (Mono Silver) en option ainsi que six autres peintures unies et quatre peintures bicolores.

Cependant, si assister à la présentation d’un tel véhicule peut se résumer à accompagner et partager l’évolution du marché, elle nous motive aussi à nous poser certaines questions. Dans sa transition énergétique, le marché automobile donne naissance à une multitude de modèles, de toutes tailles, de toutes formes et de toute puissance. Certains d’entre eux ne font pas toujours l’unanimité, tels que les gros SUV (sportifs !) dont l’efficience est souvent décriée.

L’efficience, justement, n’est naturellement pas ce qui qualifie le mieux l’ID.Buzz comme l’attestent nos tests avec une autonomie de 339 km en usage mixte et environ 245 km en usage autoroutier malgré sa grande batterie de 77 kWh. Mais tout cela est bien logique. Si vos besoins vous portent vers un véhicule de très grande taille, pouvant accueillir jusqu’à sept passagers avec une habitabilité record, vous devrez composer avec des consommations importantes.  Cependant la question reste entière : pensez-vous que la proposition de Volkswagen, qui consiste à proposer une version à transmission intégrale revendiquant des performances inédites grâce à un moteur de 340 ch à du sens ?

L’offre n’aura-t-elle pas été plus pertinente si l’ID.Buzz avait  intégré deux moteurs de moindre puissance, moins énergivore et pour une plus grande autonomie ? Sans doute aura-t-elle aussi été moins couteuse… Exprimez-vous.


À lire aussi
Reportage – Le Volkswagen ID. Buzz face à ses ancêtres T1 et T2, un digne héritier ?



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus