News & Reviews

le break (électrique) le plus puissant jamais conçu par la firme

6




Transmission intégrale, double motorisation d’une puissance cumulée de 250 kW (340 ch), autonomie estimée à 625 km et puissance de recharge de  200 kW… le break sportif de Volkswagen affiche de jolies promesses. Nous sommes allés à sa rencontre.

Après les présentations de la version break de l’ID.7 Tourer – et plus récemment de l’ID.3 GTX – Volkswagen dévoile ce 13 mars la version sportive de son break électrique, à savoir l’ID.7 GTX. Côté dimensions, il n’y a pas de changement par rapport à l’ID.7 Tourer avec une longueur de 4,96m de long, 1,86 m de large (hors rétroviseurs) et 1,53 de haut environ. Pas de changement non plus du côté de l’empattement avec 2,97 m libérant ainsi un vaste espace de vie à bord comme nous l’évoquions dans la vidéo de présentation de l’ID.7 Tourer.

Il n’y a pas de changement non plus du côté des volumes de chargement entre les deux versions du break, tout du moins en l’état actuel des choses annoncées par Volkswagen. Ainsi, on est sur des volumes de 545 litres avec les dossiers de sièges du rang 2 légèrement inclinés, 605 litres en mode cargo (dossiers du rang 2 à la verticale) et 1714 litres au maximum avec les dossiers du rang 2 rabattus. C’est jusqu’à 128 litres de plus que la version ID.7 berline avec les banquettes rabattues et 73 litres de mieux en version cargo.

Ci-dessous, des images d’illustration pour comprendre les différentes configurations représentée sur l’ID.7 Tourer “non GTX”.

Transmission intégrale et montée en puissance

Le changement le plus important concerne la partie motorisation. Désormais, l’ID.7 GTX Tourer passe sur une plateforme à transmission intégrale, exploitant un moteur synchrone à aimant permanent de 210 kW (286 ch) à l’arrière et un petit moteur asynchrone (ASM – AKA150) de 80 kW (109 ch) à l’avant. Attention, la puissance cumulée ne se calcule pas selon une simple addition !

C’est pourquoi Volkswagen l’indique comme étant de 250 kW (340 ch) soit 40 kW (54 ch) de plus que la version ID.7 Tourer Pro – qui est un break propulsion rappelons-le. Le break capitalise donc sur des sensations de conduite plutôt typées propulsion, mais la plateforme dorénavant labellisée Dual-Motor 4 Motion devrait se montrer dynamique et assez redoutable dans sa tenue de route.

Quelques informations nous manquent encore concernant ce modèle. Son prix, qui ne sera communiqué que plus tard, puisque l’ID.7 GTX Tourer ne sera pas commercialisé avant le printemps. Mais VW ne communique pas non plus de chrono sur le 0 à 100 km/h. On sait en revanche que la vitesse de pointe est électroniquement bridée à 180 km/h. Largement suffisant pour nos autoroutes françaises.

Quoi qu’il en soit, cette nouvelle plateforme plus robuste offre une autre aptitude qui pourrait intéresser les clients de la marque allemande, à savoir que l’ID.7 GTX Tourer peut ainsi tracter jusqu’à 1 400 kg (avec freinage en pente jusqu’à 8%) grâce à sa transmission 4Motion, contre 1 000 kg pour l’ID.7 Tourer propulsion.


À lire aussi
Volkswagen ID.3 GTX : voilà la version sportive de la compacte électrique !

La plus grande batterie VW à bord

Le constructeur nous l’a confié lors de la présentation de son véhicule, il a à cœur de proposer des routières promettant une autonomie proche des 700 km. Plus exactement ici, supérieure à 600 km. Pour tenir cet objectif, tout en offrant plus de puissance dans un break qui sera assurément plus lourd (le poids n’est pas communiqué), il a fallu augmenter la capacité de batterie en conséquence.

À gauche, l’ID.7 Tourer. À droite, l’ID.7 GTX Tourer.

Ainsi, on trouve dans le plancher de ce break sportif rien de moins que le plus gros pack de batteries disponibles au catalogue de la marque. En l’occurrence, il est composé d’une batterie Lithium-Ion renfermant 13 modules (contre 12 modules pour les autres ID.7) offrant une capacité nette de 86 kWh (91 kWh bruts). Faute d’avoir fait passer à son break les épreuves d’homologation, Volkswagen ne communique qu’une estimation prévisionnelle de l’autonomie de 625 km WLTP mixte.

À l’avant, l’ID.7 Tourer. À l’arrière, l’ID.7 GTX Tourer.

Nous le savons tous, à l’usage la performance sera moindre, surtout sur autoroute, mais on peut noter également l’effort consenti sur la puissance de recharge qui serait ici de 200 kW en pic. Pas si mal pour un réseau 400 Volts qui permettrait, selon le constructeur, de faire le 10 à 80% en moins de 30 min. Là encore, les tests s’imposent, mais on peut espérer pouvoir faire des étapes de 200 à 300 km, en opérant, entre deux, des arrêts de 15 à 20 minutes sans difficulté. Quant à la recharge en AC, la puissance maximale admissible sera de 11 kW.

Il en faut aussi pour le style…GTX

Comme nous le disions, l’aspect vie à bord et technologie embarquée sera (très) proche de l’expérience que nous avions pu évaluer sur la route à l’occasion de notre essai de l’ID.7 berline. Les critiques sont dans l’ensemble favorables, mais il faut considérer que cette GTX vous imposera un habitacle plus sombre.

L’ID.7 GTX Tourer profite cependant d’un large toit panoramique qui ne manquera pas d’apporter une précieuse lumière à l’intérieur. Ce dernier d’ailleurs baptisé “smart glass” n’échappe pas à sa touche technologique puisqu’il intègre une couche appelée PDLC pour Polymer Dispersed Liquid Crystal. Il s’agit en fait d’un film qui réagit à une impulsion électrique et qui fait changer l’état des cristaux liquides pour opacifier instantanément le toit panoramique.

Le résultat est très élégant puisque cela devient un blanc opaque qui bloque les rayons du soleil, mais permet de laisser passer de la lumière. L’habitable profite toujours du même soin porté au choix des matériaux et à la qualité des assemblages, toujours impeccables. Mention spéciale pour les surpiqures rouges, les badges GTX, ou encore les bandes de LEDs intégrées dans la planche de bord et les panneaux de contre-portes. Planche de bord d’ailleurs toujours composée de la même instrumentation 100% numérique, comme nous l’évoquions dans notre test. Le système multimédia est encore compatible Android Auto et Apple CarPlay sans fil, avec un système de recharge par induction.

Le large écran de 12,9 pouces intégré au centre, en position haute et bien visible du conducteur, permettra de profiter des dernières mises à jour du système, dont les fonctions de bien-être, la qualité du guidage avec planification d’itinéraire, ou encore des nombreuses options pour personnaliser la multitude d’aides à la conduite disponibles de série ou en option sur l’ID.7 GTX Tourer. Volkswagen met également l’accent sur son assistant personnel IDA qui profite désormais d’une surcouche Chat GPT qui permettra de solliciter l’intelligence artificielle sur beaucoup de sujets. Il nous faudra cependant éprouver le système pour en connaître tous les détails, car le temps accordé en compagnie des nombreux modèles sur place ne nous a pas permis d’évaluer la chose.


À lire aussi
Porsche Taycan Turbo GT : un record de 1108 ch pour battre la Tesla Model S Plaid !

Le nouvel ID.7 GTX Tourer est par ailleurs reconnaissable grâce à sa face avant. Son pare-chocs distinctif délimité de part et d’autre par de nouveaux feux de jour en forme de flèches lumineuses. Mais l’avant de l’ID.7 GTX Tourer est surtout mis en valeur par le logo VW illuminé de série, qu’on retrouve de plus à l’arrière du break.

Enfin, l’ID.7 GTX Tourer profite d’éléments de carrosserie dédiés à cette version sportive, ainsi que des jantes 20 pouces Skagen. La calandre, les bas de caisse, les coques des rétroviseurs et la grille arrière sont peints dans un noir brillant typique de cette version. Le constructeur nous a exposé l’ID.7 GTX Tourer dans son coloris Rouge Roi bi-ton, mais le break est également proposé en blanc glacier métallisé, gris argent métallisé, noir ébène métallisé et gris lunaire uni.

Rappelons qu’aucun prix n’est communiqué et les premières commandes devraient être ouvertes au printemps, sans plus de précision pour l’instant.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus