News & Reviews

L’ambition très électrique de Maserati

7


Usine Maserati de Modène

C’est un véritable coup de tonnerre (traduction de l’italien Folgore) qui est tombé sur l’usine Maserati de Modène, en Italie. Le constructeur de luxe du groupe Stellantis a déjà décliné à l’électrique son SUV Grecale et sa sportive GranTurismo. Vous pouvez déjà configurer votre version idéale, et même bientôt la personnaliser hors catalogue. D’autres modèles vont suivre, à commencer dès cette année par la GranCabrio.

Folgore

C’est sous l’appellation « Folgore » que Maserati a décidé de constituer sa gamme électrique. Comme les modèles thermiques, ceux qui vont étoffer cette nouvelle collection sont conçus, développés et construits en Italie à l’usine que le constructeur occupe depuis plus de 80 ans, « Viale Ciro Menotti ».

« Poussés par notre cœur de Modène, nous mettons tout en œuvre pour mener le changement en matière d’électrification, avec deux de nos modèles emblématiques déjà disponibles à l’achat dans leurs versions 100 % électriques, et un autre en route cette année », explique Davide Grasso, PDG de l’entreprise.

Le changement de cap ne doit toutefois pas sacrifier une des spécificités du constructeur qui pourrait constituer sa force sur le marché branché : « Nous voulons nous démarquer dans le monde du luxe avec une excellence manufacturière italienne unique, en promouvant constamment une qualité distinctive et en construisant notre avenir avec un modèle commercial dédié qui garantit à nos clients les meilleurs produits ».

La marque Maserati n’a pas toujours connu une marche sereine et tranquille. Elle semble se redresser et assure s’appuyer sur « un modèle commercial solide » pour se projeter « dans un avenir électrique » qui pourrait renforcer sa présence dans le segment du luxe. Et ce, « en maintenant les volumes de production et les marges rentables ».

Toute la gamme bientôt en électrique

L’année 2024 se présente dans l’histoire de Maserati comme une véritable charnière. L’innovation et la marche vers la mobilité durable ne se fera cependant pas en sacrifiant les performances ni la croissance de l’entreprise. Après le SUV Grecale, la sportive GranTurismo et prochainement la découvrable GranCabrio, tous les modèles de la gamme compteront une déclinaison électrique dès le courant de l’année 2025.

Maserati Grecale Folgore

Ce sera ainsi le cas pour la supercar Maserati MC20. Elle sera suivie en 2027 par un grand SUV, puis l’année suivante, plus tardivement que prévu à l’origine, avec la nouvelle génération de la berline Quattroporte. Nous serons alors en 2028, nouvelle étape charnière. A cette échéance, le constructeur ne devrait plus vendre que des voitures électriques.

Première marque italienne de luxe à devenir branchée, elle exportait jusque-là 86 % de sa production dans 70 pays à travers le monde. Décliner progressivement à l’électrique changera-t-il cet équilibre ? Difficile à dire, mais Davide Grasso se fait enthousiaste : « Nous offrirons à nos clients privilégiés les Maserati les plus puissantes jamais créées, repoussant les limites du plaisir de conduire vers une nouvelle ère ».

Plus globalement, ce virage fulgurant s’intègre dans le cadre du plan stratégique de Stellantis « Dare Forward 2023 » révélé en mars 2022.


À lire aussi
Présentation – Porsche Macan électrique 2024 : la nouvelle référence ?

Conversion de l’usine de Modène

L’usine de Modène va se convertir progressivement au tout électrique, en commençant avec le Grecale et la GranTurismo. Proposé à partir de 125 850 euros, le premier est un SUV doté d’une autonomie jusqu’à 501 km grâce à sa batterie lithium-ion d’une capacité énergétique de 105 kWh.

Il embarque intelligemment un chargeur 22 kW pour exploiter au mieux les bornes en courant alternatif dans l’espace public. Sa courbe pour la haute puissance peut grimper jusque 150 kW. Le pack alimente un moteur qui développe une puissance de 404 kW (550 ch) pour un couple de 820 Nm. Ce qui lui permet d’abattre le 0 à 100 km/h en 4,1 secondes, avant de filer vers la vitesse de pointe de 220 km/h.

Les chiffres s’emballent avec la sportive GranTurismo Folgore. Déjà le ticket d’entrée : 196 950 euros, enfin non 199 900 euros, ah ben maintenant c’est 202 300 euros : le configurateur Maserati ne sait pas trop. Quoi qu’il en soit, ce tarif se justifie en particulier par un moteur de 560 kW (761 ch) capable de délivrer un couple de 1 350 Nm. Forcément, parvenir depuis l’arrêt à arracher le 100 km/h ne demande que 2,7 s, avant de chercher à devenir aussi rapide que l’éclair jusqu’à 325 km/h.

Maserati GranTurismo Folgore

Avec une architecture qui adopte le 800 V, la recharge à haute puissance peut friser les 270 kW avec des infrastructures compatibles. A condition d’être sage, la batterie de 92,5 kWh apporte à ce bolide une autonomie jusqu’à 455 km. A noter que le configurateur vous promet la même chose en miles ! Il y a la même erreur avec le Grecale au prix plus stable.

Toute une richesse à exploiter en interne

Pour convaincre sa clientèle avec ses modèles électriques, le constructeur compte exploiter au maximum tout le potentiel de l’usine de Modène. Ainsi les 130 ingénieurs et techniciens maison qui travailleront avec le Maserati Engin Lab chargé de développer et tester les groupes motopropulseurs électriques.

« Cette équipe solide construira conjointement l’avenir du Trident et propulsera la marque emblématique vers de nouveaux sommets, comme elle le mérite », promet-on à la direction également sur place.

Le site va aussi accueillir ce que le constructeur nomme « The Fuoriserie ». Il s’agit d’un programme ouvert à l’électrique en particulier et permettant de personnaliser sa Maserati selon sa propre inspiration, éventuellement avec l’aide de propositions. A la fin, le modèle obtenu apparaît unique, amélioré sur place et sur mesure.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus