News & Reviews

La Volkswagen ID.2 va être construite en Espagne avec trois autres électriques

76


Le volume du coffre de l'ID.2 s'étend de 490 à 1330 l

Le groupe Volkswagen prévoit d’assembler en Espagne quatre voitures électriques, dont l’ID.2 présentée sous forme de concept la semaine dernière, dans des usines actuelles ou qui vont être construites.

Dans le cadre d’un plan à 10 milliards d’euros, Volkswagen ne manque pas d’ambitions pour se déployer en Espagne, comme vient de le révéler Thomas Schaefer qui dirige l’activité Véhicules Particuliers du groupe. Parmi les projets, il y a la rénovation complète pour 3,2 milliards du siège social de Seat et de l’usine principale de Martorell située à une trentaine de kilomètres de Barcelone, la construction d’une usine de batteries à Valence et l’établissement d’un écosystème complet de fournisseurs pour créer un véritable centre névralgique de la voiture électrique pour Volkswagen en Europe de l’Ouest.

Deux Volkswagen, une Skoda et une Cupra mais aucune Seat

Toujours selon Shaefer, quatre nouvelles petites voitures électriques, toutes basées sur la plateforme MEB, seront assemblées dans deux usines espagnoles, dont deux polyvalentes à Martorell qui seront les versions commercialisées des concepts Volkswagen ID.2all et Cupra Urban Rebel. Aujourd’hui, la seule Seat électrique vendue n’en est plus une, puisque c’est la Cupra Born, et elle est assemblée chez Volkswagen, à Zwickau, en Allemagne, au côté de sa cousine, l’ID.3. Les deux marques du groupe vont donc s’échanger la production de leurs modèles, au moins pendant quelque temps.

Les deux autres électriques produites sur le territoire espagnol seront deux petits SUV, un pour Volkswagen, l’autre pour Skoda, à l’usine de Pampelune, usine historique de Seat depuis 1965 et lieu de naissance actuelle de la Polo.


À lire aussi
Volkswagen ID.2all : ces « compteurs » néo-rétro que l’on veut absolument voir en production

La Cupra UrbanRebel en premier

Enfin, il y aura ainsi l’équivalent d’une Gigafactory de Tesla pour le groupe allemand à Valence dont la production de batteries débutera en 2026 et qui alimentera à terme ces quatre nouveaux modèles, une tâche confiée dans un premier temps à l’usine de Salzgitter, en Allemagne. Ce seront des batteries LFP (lithium fer phosphate) pour diminuer les coûts, tandis que les versions électriques à plus grande autonomie bénéficieront de cellules NMC (nickel manganèse cobalt) avec jusqu’à 450 km d’autonomie annoncée.

Le groupe Volkswagen espère que la première venue de ce quatuor arrivera en 2025 et cet honneur reviendra à la Cupra Urban Rebel suivie dans les 18 mois suivants par les trois autres, mais seule l’ID.2, concurrente de la future Renault 5 électrique, démarrera sous les 25 000 €.


À lire aussi
Volkswagen ID.2 contre Renault 5 électrique : le match est lancé !



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus