News & Reviews

la voiture électrique à 10 000 € affole le marché

10


BYD a impressionné en présentant sa Seagull électrique à moins de 10 000 euros. Un game changer sur le marché qui va pousser ses rivaux à se réinventer.

Avec ses voitures bon marché, BYD veut accélérer la démocratisation de l’électrique. Les prix attractifs sont parfois légèrement en-dessous du marché, mais d’autres impressionnent franchement.

Build Your Dreams, c’est son nom complet, est une référence en matière de ventes. Mais derrière cette locomotive du marché automobile, tout n’est pas rose pour les autres constructeurs chinois.

Le fossé entre les leaders et les marques de l’Empire du Milieu en difficulté risque d’encore se creuser. En effet, BYD veut continuer à augmenter son avance avec un modèle à très bas prix.

Il s’agit de la BYD Seagull, une citadine ‘zéro émission’ qui coûtera moins de 10 000 euros en Chine. Pour ce prix, une batterie de 30 kWh permet en théorie d’effectuer 300 km en une recharge. Au Brésil, le modèle offre un prix de départ avoisinant les 20 000 euros.

Cette voiture, qui se nomme aussi Dolphin Mini selon les pays, devrait aussi être un succès sur son premier marché. Outre son rapport prix/prestations, elle se distingue aussi par une qualité correcte, et un design mené par Wolfgang Egger, ancien de Lamborghini.


À lire aussi
Pourquoi le constructeur chinois BYD ne veut pas être comparé à Tesla

“Un cri d’alarme pour le reste de l’industrie”

Le consultant en ingénierie Caresoft Global s’est penché sur la BYD Seagull. Le cabinet s’est interrogé de savoir si le ramage de la citadine se rapportait au plumage. Le président de Caresoft est Terry Woychowski, un ancien cadre de General Motors.

Woychowski a fait le bilan de ce qu’a trouvé Caresoft en étudiant la Seagull. Selon lui, un tel véhicule est “un cri d’alarme pour le reste de l’industrie”. Outre la confirmation d’une bonne conception, Caresoft a aussi relevé une qualité meilleure que prévue.

“Ce qu’ils ont fait est très bien”, a déclaré Woychowski après étude de la Seagull. “C’est fait de manière efficace. Pour un prix inférieur à 10 000 dollars, c’est une excellente affaire.”

Outre Caresoft Global, les constructeurs gardent un oeil inquiet sur BYD et sa citadine. Marin Gjaja, directeur des opérations de la branche électrique de Ford, craint ce modèle. “Ce que l’on a vu au fil du temps, c’est que les constructeurs automobile chinois arrivent sur les marchés qui comptent”, a-t-il déclaré.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus