News & Reviews

la star chinoise vient rivaliser avec la Tesla Model 3 en Europe

56


BYD Seal Europe (2023)Exposée au salon de Paris, la BYD Seal arrivera sur les premiers marchés européens en août. Tout comme en Chine, elle espère rivaliser avec la Tesla Model 3 en étalant le meilleur du savoir faire du constructeur chinois.

La berline Seal est rapidement devenue une des meilleures ventes de berlines électriques sur son marché national. Pour ce modèle, BYD a mis les petits plats dans les grands, et plus encore que les grands modèles Han et Tang, elle représente actuellement le meilleur de ce que produit le constructeur, en attendant la marque de luxe Yangwang s’entend…

Reposant sur la plateforme E-Platform 3.0, la Seal adopte ainsi des batteries Blade, mais dans une configuration Cell to Body. C’est-à-dire que les cellules de type Blade sont directement intégrées dans le châssis, sans l’habituelle étape du Pack. Dans le même ordre d’idée, l’architecture électronique centralisée par domaines permet de procéder à des mises à jour en ligne sur les différentes fonctions électroniques.


À lire aussi
Essai vidéo – BYD Atto 3 : le SUV électrique chinois qui cherche la clientèle de Kia et Hyundai

Avec sa batterie de 82 kWh, la BYD Seal est homologuée en Europe avec des autonomies de 520 à 570 km (selon motorisation). Un peu moins bon donc qu’une Tesla Model 3 qui dépasse les 600 km sur sa meilleure annonce. Néanmoins, elle pourrait tirer en partie son épingle du jeu sur autoroute avec son Cx de 0,219, contre 0,23 pour l’américaine… Talon d’Achille d’autres modèles BYD, la charge est ici améliorée, avec une annonce à 150 kW en courant continu, dans la norme du marché. Le V2L est de série, tout comme la pompe à chaleur.

Seal Propulsion
Seal Intégrale
Longueur 4800 mm 4800 mm
Largeur 1875 mm 1875 mm
Hauteur 1460 mm 1460 mm
Empattement 2920 mm 2920 mm
Coffre 402 l + Frunk 50 l 402 l + Frunk 50 l
Cx 0,219 0,219
Puissance 230 kW / 313 ch AV 160 kW + AR 230 kW
Total 390 kW / 530 ch
Couple 360 Nm 670 Nm
0-100 km/h 5,9 s 3,8 s
Vitesse maxi 180 km/h 180 km/h
Capacité batterie 82 kWh 82 kWh
Type de batterie BYD Blade – Cell to Body – LFP BYD Blade – Cell to Body – LFP
Autonomie (WLTP) 570 km 520 km
Charge 11 kW AC / 150 kW DC 11 kW AC / 150 kW DC

Deux versions sont annoncées : propulsion de 230 kW avec le moteur maison « 8 en 1 », ou intégrale dotée en prime d’un moteur avant de 160 kW. Avec 390 kW / 530 ch, la Seal 4 roues motrices passe de 0 à 100 km/h en 3,8 s, mais limite sa vitesse à 180 km/h comme le modèle propulsion.

À l’intérieur, la Seal joue sur un registre plutôt cossu et l’habitabilité devrait être un point fort. Ce qui ne sera pas le cas du coffre (comme pour les BYD Han ou Dolphin d’ailleurs). Seulement 402 litres pour une berline familiale du segment D, c’est peu. Les 50 litres du frunk n’y changeront pas grand-chose.

Aucune annonce pour le prix de ce modèle attendu en août ou septembre selon les marchés. Sauf grosse surprise, la version propulsion devrait débuter autour de 45 000 € avec un équipement assez complet.


À lire aussi
Duel exclusif – Kia Niro EV vs BYD Atto3 : référence des SUV compacts électriques contre outsider



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus