News & Reviews

La Russie va relancer la Volga en électrique avec l’aide de la Chine

16


GAZ M21 Volga

Dans la foulée de la renaissance de Moskvitch, la Russie prépare celui d’une autre appellation emblématique. Le nom de Volga serait en effet associé à une nouvelle berline électrique. Forcément avec des origines chinoises.

Le Kremlin aurait-il été vexé par les réactions suite à la présentation de l’Avtovor Amber ? Toujours est-il qu’une nouvelle voiture électrique russe se profile à l’horizon. Une voiture forcément plus ambitieuse puisqu’elle portera le célèbre nom de Volga. Un nouveau retour vers l’ère soviétique après la renaissance de Moskvitch.

Contrairement aux Lada, la Volga n’était pas la voiture du peuple. Utilisée par certains taxis, elle était surtout la voiture des apparatchiks, de la police et du KGB. Voir s’arrêter devant chez soi une Volga noire n’était pas vraiment une bonne nouvelle… Mais ce symbole a eu bien du mal à survivre à la chute de l’URSS. Jusqu’en 2010, son producteur GAZ a tenté de continuer sa production avec diverses modernisations, voire avec un tout nouveau modèle basé sur la Chrysler Sebring dont il avait racheté les outillages. Mais le nom n’était plus dans l’air du temps.

Les temps ont changé et le retour se profile, piloté directement pas Moscou. C’est en effet le Ministre de l’Industrie lui-même, Denis Manturov, qui a fait l’annonce. Aucun autre détail n’a été communiqué, hormis que les premiers exemplaires quitteraient les usines de Nijni Novgorod dès cet été, avec l’aide d’un partenaire chinois.

Un juste retour des choses, puisque la première Volga, la Gaz M21, avait été utilisée comme base par les chinois pour créer la Dongfanghong BJ760, seconde voiture de BAW, de 1960 à 1969.


À lire aussi
Le Japon ne livrera plus de véhicules électriques à la Russie



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus