News & Reviews

la rivale de la R5 électrique prend du retard

27


Si Volkswagen promet toujours de sortir son ID.2 à l’automne 2025, la montée en puissance de la production risque d’être décalée à mai 2026. Plusieurs sources rapportent que le constructeur a pris du retard sur le développement de son petit modèle à 25 000 euros.

La production de masse de l’ID.2 décalée à 2026

Selon le média allemand Auto Motor und Sport, citant des sources de l’entreprise, les clients qui imaginaient déjà passer sur l’ID.2 vont devoir s’armer de patience. Volkswagen n’a apparemment pas l’intention de produire massivement l’ID.2 avant mai 2026.

L’ID.2 sera proposé à moins de 25 000 euros dans sa version de base, mais de justesse. Kai Grünitz, membre du conseil d’administration de Volkswagen en charge du Développement, explique que « lorsque nous avons défini ce prix, ce n’était pas un vœu pieux. Nous avons passé tous les détails en revue, y compris au niveau de la batterie, pour garantir que nous serons sous les 25 000 euros ».


À lire aussi
IAA Munich 2023 – Volkswagen ID GTI : premier contact avec le concept-car 100% électrique

À l’origine, l’ID.2 devait même coûter moins de 24 000 euros, mais ce n’est plus le cas. En effet, Grünitz affirme que « les prix des matières premières ont augmenté et il y a l’inflation ». Selon lui, les conditions changent chaque semaine et « il faut s’y adapter ». Pourtant, plusieurs études laissent plutôt penser que les prix des batteries pourraient baisser plus vite que prévu. Le prix au kWh devrait tomber à 90 euros d’ici 2025.

Le petit modèle de Volkswagen arrivera-t-il trop tard ?

En attendant mai 2026, Volkswagen pourrait rater le coche. La concurrence accélère sur ce segment. Citroën accepte déjà les réservations pour sa ë-C3, (disponible à partir de 23 300 euros), tandis que Renault compte lancer sa R5 électrique en 2024 (elle devrait coûter aux alentours des 25 000 euros). La Twingo électrique à moins de 20 000 euros est annoncée pour 2026. Et Hyundai travaille déjà sur la Ioniq 2.

En parallèle, le constructeur allemand planche toujours sur l’ID.1. Un modèle qui devrait être proposé sous la barre des 20 000 euros. Volkswagen envisage pour cela une coopération avec un concurrent. De premières discussions ont déjà eu lieu avec Renault. Le développement et la production en commun pourraient permettre de réduire les coûts. Volkswagen serait intéressé par la plateforme de la Twingo.

L’ID.2 sera en revanche sur une version simplifiée de la MEB. Une « MEB Entry » comme certains l’appellent. En Chine, l’allemand continue aussi d’avancer. Une nouvelle plateforme spécialement conçue pour le marché chinois pourrait être révélée dans les prochains mois. Quatre modèles électriques de la marque, positionnés entre 18 000 et 22 000 euros, seront lancés dans ce pays d’ici 2026.


À lire aussi
Volkswagen revient en arrière pour satisfaire ses clients “frustrés”

Avis de l’auteur

Volkswagen n’explique pas clairement pourquoi la production de masse de l’ID.2 est repoussée. Sans cherche à comprendre exactement les raisons qui poussent le constructeur à prendre cette décision, je trouve que c’est dommage. C’est maintenant qu’un petit modèle comme celui-ci doit sortir. Renault et Citroën l’ont compris. Les attentes du marché sont très fortes. Le prix est encore l’un des freins les plus importants à l’achat d’un modèle électrique, juste derrière le manque d’autonomie. Bon, Volkswagen a bien baissé les tarifs de l’ensemble de la gamme ID début janvier, mais cela ne va pas suffire. Les consommateurs attendent des modèles aux alentours des 25 000 euros pour passer à l’électrique. Tout de suite. En 2026, ce sera presque trop tard.




Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus