News & Reviews

la production de ce SUV électrique a été stoppée et ne devrait pas redémarrer

0


Les Fisker Ocean sur le marché s’apprêtent (déjà) à devenir des modèles collector. À l’arrêt depuis plusieurs semaines, la production du modèle ne va pas redémarrer. C’est aussi un coup dur pour Magna, le sous-traitant en charge de la fabrication, qui devait à terme sortir 120 000 Ocean chaque année.

La production de l’Ocean ne redémarrera pas

Fisker est à cours de liquidités. L’entreprise vit ses dernières semaines. Mais avec lui, le constructeur entraîne un sous-traitant dans sa chute : Magna, l’entreprise autrichienne en charge de la production du modèle. À l’occasion de la présentation des résultats du premier trimestre, le PDG de Magna, Swami Kotagiri, a abordé la question de l’état de la production du Fisker Ocean. Selon ses propos, « la production est arrêtée et elle ne devrait pas redémarrer ».

Les problèmes de Fisker se répercutent directement sur les résultats du fabricant. L’entreprise estime à environ 400 millions de dollars la réduction de son chiffre d’affaires pour 2024. Initialement, les deux sociétés avaient prévu de produire environ 120 000 Ocean par an. Ce modèle était censé être celui qui donnerait le coup d’envoi du renouveau pour Fisker. Mais le fondateur de l’entreprise est bien en train de vivre sa deuxième faillite en 11 ans.

Fisker ferme son bureau à Manhattan Beach

Comme la plupart des clients ont annulé leur commande, il n’y a pas de raison de relancer la production. C’est un avertissement pour les autres jeunes pousses dans le domaine de l’électromobilité. La descente aux enfers qu’a connu Fisker peut très bien se répéter. Alors que les salariés s’attendent à être licenciés dans les prochains jours, l’entreprise a également entamé le processus de fermeture de son siège social à Manhattan Beach, en Californie.

La nouvelle a été révélée par Business Insider. Selon les sources du média, les employés ont été invités à « rassembler leurs affaires » dans le cadre d’un déménagement vers le centre de R&D de la société à La Palma, en Californie. Les autorités californiennes n’ont pas encore indiqué que Fisker avait déposé une notification au titre de la loi WARN (Worker Adjustment and Retraining Notification). Mais cela ne saurait tarder.

Avant de fermer boutique, Fisker tente de liquider l’ensemble de ses véhicules électriques. En France, l’Ocean Extreme est aujourd’hui proposé à partir de 43 590 euros, au lieu de 64 590 euros en temps normal. Si la marque ne trouve pas preneur, on peut imaginer que les prix soient amenés à baisser davantage au cours des prochaines semaines. En supposant que vous n’ayez pas peur de vous retrouver sans service après-vente, c’est probablement une bonne affaire.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus