News & Reviews

La Peugeot 309 la plus rare de l’histoire approche les 50.000€ aux enchères

32


Considérée comme la 309 ultime, cette GTI 16 unique au monde, carrossée par Dimma et munie d’un compresseur, a été vendue aux enchères à 48.240 euros.

Produite entre 1985 et 1994, la Peugeot 309 a longtemps fait office de canard boiteux dans la gamme Peugeot de l’époque, avec son design de compacte trois volumes. Cela ne l’a pas empêché de suivre avec succès la vague GTI des années 80, avec des versions sportives très abouties comme la GTI, ou la surpuissante GTI 16 et son bloc emprunté à la 405 Mi16. Quelques licornes ont été produites, comme une « GTI Turbo kit PTS » de 165 ch, une « GTI Ruggieri » de 150 ch, ou encore cette Dimma. C’est de cette dernière dont il est question ici, une voiture récemment vendue aux enchères chez Aguttes pour la coquette somme de 48.240 €.


Intégralement restaurée et connue du Web

La 309 « Dimma » est considérée comme LA licorne parmi les passionnés du modèle. C’est la plus puissante et la plus rare de toutes les 309 de route, car réalisée en un seul exemplaire, en 1995. La présentation extérieure peut faire écho au tuning des années 80, et pour cause : les kits carrosseries extra-larges étaient à la mode. Dimma élargit considérablement la caisse dans son atelier en Belgique avec un kit complet en fibre de verre. La caisse repose sur des jantes de 16 pouces en trois parties à déport. Leur dessin reste très proche des jantes de la GTI16 originale. Sous le capot, Dimma retravaille le moteur 16 soupapes de 160 ch.

Grâce à un compresseur volumétrique Opcon, une nouvelle pipe d’admission, une gestion électronique programmable, des arbres à cames Schrick et un collecteur PTS en inox, le bloc atteint 240 ch transmis aux seules roues avant ! De quoi laisser dans le rétro des Renault 19 16S (140) ou des VW Golf GTI 16 Soupapes (160 ch) et taquiner des BMW M3 E30 (200 ch). Afin de garantir la stabilité nécessaire pour encaisser cette fougue sur la route, un arceau boulonné a été réalisé par Matter. On doit la réalisation de ce monstre sochalien à l’ingénieur Jean Gélon, spécialiste des moteurs suralimentés.


Vendue près de 50 000 euros, augmentation constante

Cette 309 « Dimma » est une habituée de la vente aux enchères. Plusieurs fois vendue par des propriétaires différents, elle ne prend que quelques kms sur les routes, avant de repasser sous le marteau du commissaire-priseur. Et pour cause : cet exemplaire unique n’a que 12.800 kms au compteur et voit son estimation augmenter année après année ! Elle conserve son titre de 309 de série la plus chère de l’histoire et s’approche de la barre fatidique des 50.000 €.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus