News & Reviews

La Hyundai Ioniq 5 N tient ses promesses sur le circuit du Nürburgring

18


Avec ses 641 ch, la Hyundai Ioniq 5 N a fait fort sur le circuit de Nürburgring. Le chrono affiche 7:45.59. De quoi permettre à la sportive électrique sud-coréenne d’égaler les performances d’une certaine Mercedes-AMG E 63.

La Hyundai Ioniq 5 N fait ses preuves sur le Nürburgring

Dans le cadre d’un Supertest organisé par Sport Auto avec Christian Gebhardt au volant, la Hyundai Ioniq 5 N a bouclé le Nürburgring en 7 minutes et 45 secondes 59. Une très belle performance qui confirme que cette sportive électrique a de bons atouts et qu’il faut la prendre au sérieux. Hyundai n’a pas menti au sujet de son bolide : la Ioniq 5 N tient la route sur circuit.


À lire aussi
Nürburgring : la Lucid Air tenterait elle de reprendre le record de la piste ?

Si le modèle 100 % électrique sud-coréen n’a pas établi le record du tour de ce célèbre circuit pour une voiture électrique de série, il signe tout de même une belle prestation. En effet, c’est toujours la Rimac Nevera qui détient le record en électrique sur le Nürburgring, avec un chrono impressionnant de 7:05.29. C’est d’ailleurs 20 secondes de mieux que la Tesla Model S Plaid.

Pas de record, mais une belle prestation

Mais cette performance de la Hyundai Ioniq 5 N la place tout de même dans la catégorie de la Mercedes-AMG E 63 S 4Matic+ Estate 2017. Toujours avec Sport Auto, le modèle allemand avait réalisé un joli chrono de 7:45.19 il y a quelques années. Preuve que la Ioniq 5 N joue aussi dans la cour des grands.


À lire aussi
Record sur le circuit du Nürburgring : la Porsche Taycan démolit la Tesla Model S Plaid

Avec le bolide électrique de Hyundai, Christian Gebhardt a activé le mode N Grin Boost qui permet de faire passer la puissance de 601 à 641 ch. Il a aussi choisi de réaliser sa prestation en activant les sons d’échappement synthétiques. Un moyen de décupler les sensations de conduite du modèle.

C’est aussi ce qu’a ressenti Andy David, journaliste chez Automobile Propre lors de sa prise en main de la Ioniq 5 N. Il a été bluffé par le « N e-shift », cette fausse boîte de vitesses qui imite les passages de rapports. De quoi se prendre au jeu avec les ruptures liées aux faux changements de rapports.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus