News & Reviews

La guerre des prix chez les voitures électriques aura-t-elle raison de ce constructeur historique chinois ?

4


SAIC (pour Shanghai Automotive Industry Corporation), le plus grand constructeur automobile chinois, pourrait supprimer des milliers d’emplois dans les prochains mois. Des sources anonymes rapportent que la firme souhaite alléger ses co-entreprises avec General Motors et Volkswagen.

Des licenciements à venir chez SAIC ?

Dans un contexte de guerre des prix de plus en plus intense, SAIC pourrait prendre des mesures drastiques pour ne pas couler. Des sources anonymes ont déclaré à Reuters que la société chinoise pourrait licencier des milliers d’employés au sein de ses co-entreprises, avec General Motors et Volkswagen, et dans son unité spécialisée sur les voitures électriques. Une situation très rare pour une entreprise détenue par le gouvernement chinois.

Au total, SAIC devrait supprimer 30 % de sa masse salariale chez SAIC-GM, 10 % chez SAIC-Volkswagen et près de 50 % au sein de sa filiale dédiée à l’électromobilité. La guerre des prix féroce menée par BYD et les autres constructeurs chinois, pourrait donc pousser SAIC à se délester. Au cours des derniers mois, l’entreprise a perdu des parts de marché au profit des nouvelles marques spécialisées sur l’électrique. Tesla et BYD en tête.

Le géant chinois dément

Les ventes de la firme ont chuté de 16 % au cours des deux premiers mois de 2024. En Chine, au moins 94 marques proposent quelques 300 modèles différents de véhicules électriques. La concurrence ne manque pas et les clients aiment cette fraîcheur.

L’entreprise d’État réfute toutefois les affirmations rapportées par Reuters. SAIC déclare même avoir recruté 2 000 employés au début de l’année. Comme une preuve de bonne santé. Un porte-parole de l’entreprise a même déclaré qu’il s’agissait de « spéculations » et qu’il n’était pas prévu de « supprimer des emplois ». Un responsable de General Motors en Chine a ajouté que les informations révélées par ces sources anonymes étaient « inexactes ». Même chose du côté de Volkswagen.

Pourtant, les sources apportent tout de même des détails assez précis. Les informations relayées par Reuters stipulent que les travailleurs menacés seraient uniquement des cadres. Un système d’évaluation des performances aurait même été mis en œuvre afin de « garantir que chaque employé soit bien qualifié pour les exigences de son poste ». Un système qui permettrait à SAIC de se débarrasser plus facilement des employés les moins performants au cours des prochains mois.


À lire aussi
La voiture électrique de Xiaomi est une Porsche Taycan au prix d’une Tesla Model 3

En Chine, SAIC fabrique notamment la Volkswagen ID.3 et des modèles des marques Audi, Chevrolet, Buick et Cadillac. Tous les constructeurs automobiles étrangers sont tenus de former des co-entreprises avec des sociétés chinoises s’ils veulent produire sur le sol chinois. Seul l’américain Tesla a obtenu une dérogation pour le moment.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus