News & Reviews

La guerre des prix a un impact sur les marges de Tesla et cela inquiète les investisseurs

16


Chez Tesla, les résultats du quatrième trimestre ne sont pas à la hauteur des espérances. Les marges sont affectées et le constructeur a prévenu que la croissance de la production allait ralentir en 2024. De quoi faire paniquer les investisseurs.

L’action est en chute libre chez Tesla

L’action Tesla est en baisse depuis la publication des derniers résultats trimestriels. Depuis début 2024, sa chute est de 15 %. La marque américaine a déclaré un chiffre d’affaires de 25,17 milliards de dollars. Un résultat inférieur aux estimations, même s’il a tout de même progressé de 6 % par rapport à la même période en 2022. Mais c’est surtout la rentabilité et la baisse des marges qui inquiètent les investisseurs.

À force de tirer les prix vers le bas, Tesla rogne logiquement sur ses marges. Le bénéfice net pour le quatrième trimestre 2023 est de 2,486 milliards de dollars contre 2,61 milliards de dollars attendus par les analystes. Preuve que la guerre des prix lancée par Tesla commence à avoir un effet. L’entreprise a déclaré une marge brute de 17,6 % au quatrième trimestre, contre 18,1 % estimés.


À lire aussi
La production du Cybertruck peut-elle causer la perte financière de Tesla ?

Depuis fin 2022, le constructeur casse les prix de ses modèles, en Chine et en Europe, pour tenter de rester compétitif. Si les investisseurs sont inquiets, ce n’est pas uniquement pour cette raison. En effet, c’est un tout. Tesla a annoncé que « le taux de croissance du volume en 2024 serait inférieur au taux de croissance atteint en 2023 ». La direction assure que les équipes travaillent sur le lancement d’un nouveau modèle.

L’entreprise américaine mise sur l’arrivée de la Model 2

Et il faut pour cela transformer l’ensemble des chaînes de production au Texas, à Berlin et à Shanghai. Mais il y a aussi d’autres éléments inquiétants : Hertz a décidé de se débarrasser de milliers de Tesla, la concurrence de plus en plus forte de BYD en Chine, l’arrêt de la production pendant deux semaines à Berlin. Ou encore cette récente demande d’Elon Musk pour acquérir davantage d’actions au sein du groupe.


À lire aussi
Elon Musk, boulet pour les ventes de Tesla ?

Il estime qu’il doit prendre « plus de contrôle » chez Tesla, si l’entreprise veut réaliser ses ambitions en matière d’intelligence artificielle. Le milliardaire a précisé à ce sujet qu’il n’était « pas à l’aise avec l’idée de faire de Tesla un leader de l’IA et de la robotique sans disposer d’un contrôle de vote de 25 %. Suffisamment pour être influent, mais pas trop pour ne pas être renversé ».

Elon Musk et ses équipes misent tout sur l’arrivée de la Model 2. À ce sujet, un porte-parole précise que « nous nous concentrons sur la mise sur le marché de la plateforme de nouvelle génération aussi rapidement que possible, avec le projet de démarrer la production à la Gigafactory Texas dès 2025. Cette plateforme va révolutionner la façon dont les véhicules sont fabriqués ».



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus