News & Reviews

La Floride réserve une très mauvaise surprise aux propriétaires de voitures électriques

21


Aperçu de la ville de Miami, en Floride // Photographie : Lance Asper / Unsplash

Aux États-Unis, l’État de Floride s’apprête à faire payer une taxe annuelle aux personnes qui possèdent soit une voiture 100 % électrique, soit un modèle hybride rechargeable. Les autorités veulent compenser « les pertes potentielles de revenus des taxes liées à l’essence ».

Bientôt une taxe de 200 dollars en Floride ?

En Floride, les propriétaires de véhicules 100 % électriques et hybrides rechargeables pourraient bientôt devoir payer une taxe annuelle. Une proposition qui divise, alors que l’administration Biden fait tout pour favoriser la démocratisation des modèles branchés. Cette nouvelle réglementation a pourtant reçu le soutien de la commission des transports du Sénat de Floride, la Chambre de commerce et la Ligue des villes de l’État de l’Est américain. Son examen aura lieu le 9 janvier 2024.

Avec cette taxe sur les voitures électriques, la Floride veut anticiper les pertes potentielles de revenus sur les taxes liées à l’essence. L’augmentation du nombre de véhicules électriques entraîne indéniablement une baisse des ventes sur les carburants.

Une proposition similaire avait été formulée en 2023 mais n’avait pas été retenue par la Chambre des représentants. Mais depuis, le nombre d’utilisateurs de modèles électrifiés a considérablement augmenté. Cela pourrait peut-être changer la donne.


À lire aussi
L’état va perdre des milliards à cause des voitures électriques

Les représentants de l’État proposent une taxe de 200 dollars pour les voitures 100 % électriques, 100 dollars pour les hybrides rechargeables et 25 dollars pour les motos électriques. Ces montants pourraient passer respectivement à 250, 100 et 35 dollars en 2029, « lorsqu’il y aura beaucoup plus de véhicules électrifiés sur les routes », précisent les législateurs. Les économistes qui ont planché sur le sujet estiment que cette taxe pourrait rapporter 65 millions de dollars par an à la Floride.

Une nouvelle taxe pourrait enrayer la courbe des ventes

L’auteur du projet de loi s’appelle Ed Hooper. Ce membre républicain du Sénat de Floride estime que ce nouvel impôt « est une question d’équité entre les utilisateurs du système routier de l’État ». Selon lui, si les États-Unis restent silencieux trop longtemps sur ce sujet, cela finira par plonger le pays « dans une crise ». Plusieurs sénateurs s’opposent à cette mesure. C’est le cas des sénateurs Tracie Davis et Joe Gruters. Selon eux, cette taxe serait une double imposition pour les propriétaires de véhicules électrifiés.

En effet, un impôt est déjà prélevé sur l’électricité utilisée pour la recharge des véhicules électriques et hybrides rechargeables. Ils pensent qu’une taxe supplémentaire serait une mauvaise stratégie et pourrait enrayer la courbe d’adoption. Derrière la Californie, la Floride est l’État américain qui compte le plus de voitures électriques et la tendance ne faiblit pas : il y a eu 167 990 nouvelles immatriculations en 2022, contre 95 640 en 2021 et 58 160 en 2020.

Le ministère américain des Transports s’inquiète aussi des pertes liées à cette taxe sur les carburants. Les experts gouvernementaux estiment les revenus liés à l’impôt sur l’essence et le diesel pourraient baisser de 20 % d’ici 2040. Aux États-Unis, plusieurs États imposent déjà une taxe d’immatriculation annuelle pour les voitures électriques. C’est par exemple le cas de Washington, de la Géorgie, de l’Arkansas ou encore du Texas. En 2024, la Floride pourrait bien basculer à son tour.


À lire aussi
Bonus écologique pour les voitures électriques : les Etats-Unis serrent encore la vis



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus