News & Reviews

la finition cool qui change la donne ?

24


Avec sa nouvelle finition Extreme, Dacia inaugure le low-cost haut de gamme. Au programme : une allure valorisante, un habitacle robuste, et des équipements inédits facilitant les escapades hors des sentiers battus. Ainsi équipé pour partir à l’aventure, le Jogger pourrait bien faire tourner la tête de certains clients fidèles aux marques généralistes. Et il y a de quoi !

Dacia est parti d’un constat : les clients de la marque apprécient les finitions haut de gamme. D’ailleurs dans la gamme Sandero, la version Stepway continue de représenter plus de 60% de ventes. Et comme vous le savez, avec sa garde au sol surélevée et ses protections de carrosserie en plastique brut, le Jogger incarne naturellement la déclinaison break du best-seller roumain. Sept places et un coffre gigantesque, c’est en quelque sorte la Stepway des familles. Il n’en fallait pas plus pour que Dacia décide de lancer un nouveau niveau de finition tout au sommet de la gamme, explicitement baptisé Extreme.

Bon à savoir : anticiper l’achat et la revente.

Il est possible de connaitre la valeur de revente ou de reprise de votre véhicule grâce à la cote auto Turbo de votre Dacia Jogger, l’alternative à la côte Argus.

Que de la gueule ?

Proposé sur l’ensemble de la gamme Dacia, la nouvelle finition Extreme a donc pour vocation d’accentuer l’esprit baroudeur des modèles du constructeur low-cost. Et avec ses allures de break tout chemin, le Jogger se prête parfaitement à ces optimisations. De plus, c’est à la fois le modèle sept places le moins cher du marché, mais aussi l’hybride le plus économique. De quoi permettre de dégager un peu de budget pour s’offrir quelques touches de raffinements.

Car en effet, en premier lieu la finition Extreme se distingue par son look. Et en l’occurrence, le rationnel Jogger ne passe pas inaperçu avec sa teinte de carrosserie « vert cèdre ». Une peinture exclusive et non métallisée façon engin de guerre. L’ensemble est agrémenté de quelques touches de « brun cuivré » au niveau des coques de rétroviseurs, des inserts de boucliers ou encore des barres de toit notamment. Ajoutez à cela des jantes noires laquées, ainsi que des vitres latérales teintées. Et vous obtenez une allure plus valorisante que jamais, annoncée en outre comme « moins sensible aux salissures ». En somme, la boue lui va mieux !

Et à bord, quoi de neuf ?

L’objectif de Dacia avec cette finition Extreme ne se limite pas à suggérer un look plus haut de gamme et baroudeur. Mais aussi à apporter davantage de robustesse, afin d’offrir des prestations à la hauteur de la promesse visuelle.

Ainsi, dès l’ouverture des portières on remarque que l’habitacle accueille une sellerie spécifique « TEP MicroCloud » faisant un peu penser au tissu néoprène des combinaisons de plongée. Ce même revêtement est également appliqué aux panneaux de portes et au bandeau central de la planche de bord. Un peu froid au toucher, mais sympa à l’œil. D’autant que le nouvel emblème Dacia est embossé sur le dossier des sièges. Pas de quoi rendre l’atmosphère plus chaleureuse non plus, car la majorité des matériaux reste en plastique dur et d’aspect peu flatteur.

En fait son principal atout est de se révéler à la fois résistant et très facile à nettoyer. On comprend mieux ainsi l’adoption de tapis de sol en caoutchouc à l’avant comme à l’arrière. Cette finition semble définitivement se destiner à ceux qui n’aiment pas passer des heures à entretenir leur voiture. On ne pense plus aux conséquences d’une balade en forêt ou à la plage avec toute la famille et le chien. Les VTT prennent place dans l’énorme coffre (565 litres en 7 places – 708 litres en 5 places) et on embarque à bord sans nécessité de se changer voire de se déchausser, car tout se nettoie très bien.

Au volant, on retrouve une position de conduite relativement dominante. Le confort d’assise est correct, même si l’on aurait apprécié un peu plus de maintien latéral. Carton rouge par contre pour les appui-tête, qui se révèlent beaucoup trop durs !

Côté ergonomie, on a un peu la sensation d’être face à un téléphone à grosse touche, dans le sens où tout se montre très simple et intuitif. Seuls boutons physiques : la commande de climatisation et les sièges chauffants. Le bloc d’instrumentation numérique est clair et bien contrasté. Le système multimédia basique lui aussi, est compatible Apple-Carplay et Android Auto, sans fil. Ajoutez à cela de vastes rangements. Pas de doute, ce Jogger est le véhicule familial par excellence de la gamme Dacia.

Dacia Jogger, en mode baroudeur – Essai TURBO du 07/05/2023

Rien d’extrême donc ?

Non, Dacia n’a pas transformé son Jogger en véritable baroudeur tout-terrain au travers d’un simple niveau de finition. D’autant que celui-ci n’est pas proposé en transmission intégrale. Toutefois, cette finition Extreme apporte une petite nouveauté qui pourrait bien dépanner les plus optimistes qui oseraient s’aventurer hors des sentiers battus.

En effet, à l’instar du Duster et de la Sandero Stepway, le Jogger profite de son poids plume pour offrir de réelles capacités à affronter un sol meuble ou glissant. Il reçoit en plus aujourd’hui un système de motricité renforcé permettant d’améliorer encore sa maitrise. Rendu célèbre par les SUV Peugeot, ce système nommé ici « Extended Grip » exploite les aides électroniques telles que l’ESP pour ajuster automatiquement l’accélération et le couple envoyé d’une roue à l’autre, afin d’optimiser l’adhérence. Activable d’un clic, ce système pourrait se révéler très pratique notamment cet hiver, en combinaison de pneumatiques adaptés.

Au volant du Jogger Hybrid Extreme

Toutes les motorisations sont disponibles avec cette finition : essence TCe 110, GPL Eco-G 100 et Hybrid 140. Pour cet essai nous avons logiquement opté pour la motorisation hybride. La même qui équipe les Renault Clio, Captur et Arkana. Et aussi la seule disponible en boite automatique.

A la conduite, on constate que l’Hybrid 140 compense assez bien la disparition du Diesel, avec le couple du moteur électrique venant épauler le thermique lors des démarrages et phases de relances. Mieux, l’hybridation donne vraiment un véritable coup de jeune à notre grande Dacia. 

On démarre en mode zéro émission, on s’élance avec souplesse. Et lorsque le thermique se fait entendre, un simple lever de pied permet de revenir à un fonctionnement 100% électrique. Une écoconduite simple et efficace ! Avec 140 ch et 205 Nm de couple, le poids du véhicule n’est pas sensible en ville. Par contre, le bloc essence se révèle assez bruyant sur route. On aurait apprécié une meilleure insonorisation. 

En fait, on regrette surtout de ne pas pouvoir engager une vitesse manuellement, car la boite – un peu lente – a tendance à stagner sur le même rapport lorsque l’on gravit une cote notamment. C’est surtout notable lorsque le Jogger est bien chargé. Quoi qu’il en soit, l’étagement long profite à la consommation, que nous avons relevé autour de 6 l/100 km en moyenne. Soit 800 km d’autonomie.

Tarifs

Proposé à partir de 21.500 euros en TCe 110 et Eco-G 100 et dès 26.500 euros en Hybrid 140, le tarif d’accès de cette nouvelle finition est lui aussi extrême. Pourtant, tout n’est pas offert de série : 550 euros pour la peinture, 300 euros pour le Pack City, 400 euros pour le Pack Navigation (écran 8 pouces) et 200 euros pour les sièges chauffants. 

Il est bien sûr possible d’opter pour de nombreux accessoires, dont notre préféré le Pack Sleep à 1.499 euros, permettant de s’essayer à la vanlife au travers d’un aménagement intérieur spécifique et d’une tente-tunnel. Nous vous invitons clairement à découvrir l’essai d’Antoine Arnoux cela si ce n’est pas déjà fait.

Titre fiche technique

Fiche technique

Fiche technique

Modèle essayé : Dacia Jogger Hybrid Extreme
Dimensions L x l x h 4,547 / 1,784 / 1,691 m
Volume mini / maxi du coffre 829 / 2 094 l (5 places) 202 / 2 085 l (7 places)
Empattement 2,997 m
Poids à vide 1.357 kg
Moteur thermique 4 cylindres hybride 1.598 cm3
Puissance 140 ch
Couple 205 Nm
0 à 100 km/h 9,9 s
Cycle mixte WLTP 4,9 l / 100 km (relevée à 6 l /100 km en moyenne)
Tarif à partir de 26.500 euros en Hybrid 140



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus