News & Reviews

Kia et Mercedes épinglés pour publicité trompeuse

15


Un organisme de surveillance de la publicité a épinglé Kia et Mercedes pour des arguments jugés mensongers. Les constructeurs sont accusés de vendre une autonomie allant de 0 à 100 %, tout en conseillant de ne pas l’atteindre.

L’autonomie qu’annoncent les publicités pointent en effet vers un astérisque qui donne des précisions contraires. La note en bas de page précise aux clients qu’il vaut mieux ne pas dépasser les 80 % de charge pour préserver la batterie.

Selon l’ASA, l’autorité des standards publicitaires britanniques, cela induit les clients en erreur. L’ASA reproche à Kia d’avoir annoncé une autonomie pour le Niro EV avec un niveau de batterie recommandé, puis d’avoir précisé avec l’astérisque que le niveau recommandé était de 80 %. Dans ce cas, il est impossible évidemment d’atteindre l’autonomie maximale.

L’ASA reproche à Mercedes d’avoir usé d’une communication aussi floue avec son SUV électrique EQC. L’autorité s’est exprimée à ce sujet, et détaille les raisons pour lesquelles elle épingle ces marques.

“Nous ne disons pas qu’un astérisque est nécessairement faux à cent pour cent pour expliquer ces choses, mais plutôt le texte qui l’explique est-il suffisamment clair ?”, a expliqué le porte-parole de l’ASA, Toby King.

“Nous savons qu’il existe une certaine confusion chez les consommateurs. C’est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit du kilométrage des véhicules électriques. Alors communiquer cela dans un astérisque va être assez difficile sur le type de publicités que vous pourriez voir à un arrêt de bus.”


À lire aussi
Cette publicité de Toyota jugée irresponsable pour l’environnement a été interdite

Un manque de “clarté” avec les voitures électriques

L’ASA poursuit son raisonnement, expliquant que les véhicules électriques n’offrent pas toujours une évidence. “Il est juste de dire que nous n’avons pas nécessairement eu ce niveau de clarté historiquement. C’est en particulier le cas avec les véhicules électriques.”

“C’est pourquoi ces deux avertissements sont là, pour montrer où se trouve la ligne. Vous devez inclure ces qualificatifs chaque fois que vous indiquez un kilométrage, et de telle manière qu’il soit visible et facilement compréhensible pour le consommateur.”

L’autorité fait un rappel plus général sur la manière d’envisager la publicité sur un tel sujet. L’objectif est évidemment de ne pas induire les usagers de voitures électriques en erreur.

“Notre travail consiste à expliquer très clairement aux constructeurs de véhicules électriques et aux annonceurs ce que nous attendons lorsqu’ils font la publicité de ce type de véhicules. Il s’agit de définir clairement les limites. Ils doivent s’assurer que les consommateurs ne sont pas induits en erreur.”

“S’ils disent qu’à 100 %, vous pouvez atteindre ce kilométrage, mais en même temps qu’ils disent ‘nous ne vous recommandons pas de charger votre batterie à 100 %’, cela va être un problème car ce n’est pas un kilométrage qu’un consommateur pourrait raisonnablement attendre.”



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus