News & Reviews

Jaguar met un terme à 75 ans de coupés GT thermiques avec la F-Type ZP Edition

30


La F-Type de Jaguar, l’un des coupés les plus désirables du marché, tire sa révérence. La série limitée ZP Edition rend hommage à la E-Type de 1961 et met ainsi fin à une lignée de coupés à moteur thermique de plus de 75 ans.

Le chant du cygne a quelque chose de peu réjouissant quand il concerne une voiture qui fait rêver petits et grands. Véritable expression féline de l’automobile depuis sa sortie en 2013, la F-Type conclut sa belle et longue carrière en cette fin d’année avec une ultime série limitée qui rend hommage à 75 ans d’histoire sur les coupés sportifs 2 places de la marque. Coupé ou Cabriolet, ces deux versions sont concernées : place à la « ZP Edition ».

Deux livrées, des jantes et une plaque numérotée

Le choix se porte sur deux configurations au choix : bleu marine « Oulton Blue » à cuir rouge ; ou gris clair « Crystal Grey » à cuir bleu. Les coupés auront une livrée bi-ton à toit noir. Ces deux nuances ne sont pas sélectionnées au hasard : elles font un écho direct aux premières Type E «ZP Project», victorieuses en compétition peu après le lancement du modèle en 1961. Un autocollant circulaire est présent sur les portes : à vous d’ajouter votre numéro pour le prochain rallye de régularité !

Des jantes en alliage forgé de 20 pouces viennent parfaire la présentation. A bord, une plaque numérotée trône entre les deux sièges, tandis que des rappels « ZP Edition » sont présents sur la planche de bord.

Sous le capot, l’unique V8 de 575 chevaux de la SVR veille à donner tout le caractère nécessaire au coupé britannique. Pour rappel, ce bloc de route est le plus puissant jamais fabriqué par Jaguar. Il permet à la F-Type « ZP Edition » d’abattre le 0 à 100 km/h en 3,5 s et d’atteindre les 300 km/h.

De la XK120 à la F-Type en passant par la E-Type

Plus de 75 ans de coupés sportifs chez Jaguar, cela représente un pan conséquent de l’histoire automobile. En 1948, la XK120 était une véritable voiture de course pour la route. Conçue en deux mois seulement, elle fut victime de son succès avec plus de 12.000 exemplaires écoulés entre 1948 et 1955. 

La décennie suivante voyait naître l’une des plus belles automobiles de l’Histoire : la Type E. Remplaçante de la D-Type, ce coupé 2+2 se distingue par ses formes allongées, son infini capot, et son porte-à-faux arrière très réduit, ponctué par un hayon à ouverture latérale. Pour couronner le chef-d’œuvre, son bloc 6 cylindres en ligne développait plus de 300 chevaux en version Lightweight. Un véritable mythe de l’Automobile avec un grand A, dont son volume général est encore repris aujourd’hui par la plupart des constructeurs et enseigné en école de design. 

La période de vaches maigres des années 80 et 90 ont vu sortir des engins moins marquants comme la XJS ou la XK8, mais la renaissance viendra en 2007 de la XK, suivie par la F-Type aujourd’hui. 

La Jaguar F-Type « ZP Edition » sera fabriquée à 150 exemplaires à partir de l’an prochain. La future gamme de Jaguar sera électrique à partir de 2025 : l’Animal doit lui aussi se mettre au régime pour le bien de son habitat routier.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus