News & Reviews

Il vole 5 voitures à Tesla (beaucoup) trop facilement

26


Dans une affaire de fraude, un Américain du Vermont a été condamné à quatre ans de prison pour avoir escroqué Tesla, et pour avoir vendu illégalement ces voitures pour des centaines de milliers de dollars. 

Michael Gonzalez, un résident de Shelburne, a réussi à exploiter une faille dans le système de paiement en ligne de Tesla, ce qui lui a permis de prendre possession de cinq voitures d’une valeur totale de 560 000 $ sans jamais les payer. D’après Market Watch, l’affaire a débuté en septembre 2018, lorsque Gonzalez a commandé une Model 3 d’une valeur de 58 000 $ sur le site web de Tesla. Après avoir versé un dépôt de 2 500 $, il a fourni à Tesla des informations bancaires liées à un compte sans fonds suffisant pour couvrir le solde.

Tesla a néanmoins livré la voiture à Gonzalez et lui a même remis un certificat de propriété sans attendre l’encaissement du montant intégral. Ce schéma s’est répété quatre fois de plus au cours de l’année suivante, avec des Model X d’une valeur d’environ 150 000 $ chacun. Pour passer à travers les mailles du filet, l’escroc utilisait à chaque fois le nom d’une amie au moment de passer commande. 

Gonzalez a vendu trois des voitures volées à des acheteurs qui ignoraient tout de l’origine des véhicules. Il a réussi à empocher 231 900 $ en vendant ces voitures à des prix plutôt dérisoires. Lorsqu’il n’a pas pu obtenir le titre de propriétaire d’une des voitures, une Tesla Model X d’une valeur de 153 000 $, Gonzalez a adopté une méthode radicale en conduisant la voiture sur un lac gelé, y mettant le feu, puis en demandant à l’assurance de le rembourser.

Et il ne s’est pas arrêté là ! Alors que des agents de saisie s’étaient déplacés pour récupérer l’un des Model X volé, Gonzalez a pris la fuite mettant en danger l’un des deux agents. Il a ensuite caché le SUV et tenté de le revendre. Il a par la suite été arrêté et condamné à quatre ans de prison. Il doit de plus verser la somme de 493 000 $ à Tesla et payer 231 900 $ d’amende.

Voilà comment un escroc a pu berner Tesla pendant quelques années. Comment la marque d’Elon Musk a-t-elle pu tomber dans le panneau plusieurs fois ? Comment se fait-il que les responsables n’aient pas pu récupérer les véhicules volés plus rapidement alors qu’ils sont connectés et donc géolocalisables ? Autant de questions qui restent en suspens…



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus