News & Reviews

Huawei veut donner naissance à un champion chinois des composants automobiles

18


Avatr 12Sans produire directement de voiture, Huawei est désormais omniprésent dans le secteur automobile en Chine. Mais il fait à présent de sa division automobile une entité indépendante. Les constructeurs peuvent y prendre une participation. Ce qu’a déjà fait Changan.

Aux côtés des constructeurs ou des producteurs de batteries, un autre champion chinois de l’industrie automobile a émergé ces dernières années. Il se nomme Huawei. Tout en confirmant à de multiples reprises qu’il ne souhaite pas devenir constructeur, il est devenu omniprésent. À commencer par ses partenariats avec différents confrères pour produire des véhicules sous de nouvelles marques : Aito (avec Seres), Avatr (avec Changan), Luxeed (avec Chery)… Au salon de Guangzhou, Huawei tenait d’ailleurs un stand baptisé HIMA (Harmony Intelligent Mobility Alliance) regroupant les véhicules Aito et Luxeed qui sont vendus dans ses boutiques.

Mais Huawei est aussi (et surtout) devenu un important fournisseur de composants : d’une offre de plateforme complète aux écrans en passant par les moteurs électriques, les capteurs ou les différents éléments de la conduite autonome, son système Harmony OS… Soit tous les éléments qui composent une bonne partie de la “voiture de demain”, qui se doit d’être connectée, autonome, partagée, électrique… Certains modèles arborent d’ailleurs fièrement le logo HI rouge signalant Huawei Inside, et réservé à ceux qui font appel à l’équipementier dans tous ces domaines simultanément.


À lire aussi
Ventes de voitures électrifiées : nouvel exploit pour le chinois BYD

Ouverture… et standardisation

Juste après le regroupement de certaines de ses marques au sein de la famille HIMA, Huawei annonce une évolution d’envergure. Ses activités de fourniture de composants vont être transférées depuis l’actuelle Business Unit vers une nouvelle entité juridique. Cela concerne les activités liées au cockpit, plateforme électrique, architecture électronique, affichage tête haute avec réalité augmentée, éclairage, connectivité et services de Cloud… À la fois en termes de conception et de production.

Le mouvement le plus notable est l’ouverture du capital à d’autres partenaires. Ainsi, le constructeur Changan va dès à présent prendre jusqu’à 40 % de la nouvelle entreprise. Dès l’annonce de cette opération, le cours de l’action Changan s’est envolé.

Mais les autres partenaires de Huawei ont exprimé leur surprise, craignant de voir leur partenariat surveillé par un concurrent. Ce qui a été rapidement clarifié. L’activité liée aux différentes marques comme Aito ou Luxeed ne sera pas transférée dans la nouvelle entreprise.

Les autres constructeurs sont en revanche cordialement invités à rejoindre son capital, avec l’ambition affichée de standardiser autant que possible certains composants entre plusieurs constructeurs, et donner naissance à un véritable champion chinois des composants, apte à rivaliser avec les références telles que Bosch, Valeo, Continental, Denso, Hyundai Mobis, etc…



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus