News & Reviews

Hispano Suiza annonce sa nouvelle sportive électrique Carmen Sagrera

16


Hispano Suiza Carmen Sagrera

En 12 secondes, les images dévoilent une étonnante poupe qui peut donner envie de découvrir le reste du bolide. La Carmen Sagrera de la marque ressuscitée Hispano Suiza porte en elle de nombreux symboles.

Flashback

Comme Talbot, Borgward ou Bugatti, la marque Hispano Suiza fait partie des grands noms de l’automobile qui ont disparu pour ressortir des dizaines d’années plus tard avec une orientation souvent différente. Créée il y a 120 ans à Barcelone, l’entreprise espagnole affiche déjà un peu de son histoire dans son appellation.

L’allusion à la Suisse est justifiée par l’origine de l’ingénieur Mark Birkigt, cofondateur avec Francisco Seix Zaya et Damiàn Mateu Bisa du groupe qui s’est aussi intéressé à l’aviation. Cette précision concernant l’identité des associés est importante, car c’est l’arrière-petit-fils de ce dernier, Miguel Suqué Mateu, qui est derrière les hypercars électriques Carmen, Carmen Boulogne, et désormais Carmen Sagrera.

Dans la première moitié du siècle dernier, en concurrent direct de Bugatti, Hispano Suiza construisait des voitures de luxe parfois immenses. Je n’ai dû découvrir en réel qu’un seul exemplaire en traînant pendant une bonne dizaine d’années avec le club des Bielles Meusiennes qui réunit chaque année en juin autour du lac de Madine plusieurs milliers de véhicules anciens.

Tout est symbole

Evoquer l’histoire de la marque n’a rien de déplacé pour parler de la Carmen Sagrera. Carmen, tout d’abord, est le nom de la mère de Miguel Suqué Mateu qu’il attribue à ses voitures en hommage à cette grande organisatrice et animatrice culturelle à la personnalité marquante.

Sagrera, c’est le quartier de Barcelone où Hispano Suiza a ouvert sa première grande usine au début de son histoire. Jusqu’à 1 800 personnes ont travaillé sur place sur un site de 50 000 m2. Entre 1904 et 1946, le constructeur espagnol a dispersé sur les routes du monde plus de 12 000 voitures de luxe, dont certaines sont sorties de l’usine française de Bois-Colombes.

Usine Hispano Suiza

En cette année 2024 qui permet de célébrer les 120 ans de la marque, la production de la Carmen Sagrera devrait être lancée pour 24 exemplaires exclusifs. Ce n’est pas vraiment un hasard, puisqu’en 2019 la première hypercar électrique Hispano Suiza Carmen a été construite à 19 unités. Le nouveau bolide devrait être entièrement présenté en juin prochain.

Perpétuer la légende

Une hypercar moderne fait également sens en prolongeant la lignée des sportives de la série H6 pour la marque à la cigogne. Attention, il y a un piège, ce n’est pas l’alsacienne Bugatti. La vidéo de 12 secondes révèle clairement que la Carmen Sagrera, comme les précédentes Carmen Boulogne et Carmen d’ailleurs, présente à l’arrière des lignes fluides et fuyantes similaires à celles de l’Hispano H6B fabriquée en 1938 pour le pilote de course André Dubonnet.

Elle était baptisée littéralement « H6B Dubonnet Xenia », reprenant le prénom de la deuxième femme du sportif automobile français. Dessinée par le designer Jean Andreau, la carrosserie de l’ancienne a été réalisée par le carrossier Saoutchik. Aujourd’hui, c’est Francesc Arenas qui est à la manœuvre pour faire de la Carmen Sagrera un véhicule à la hauteur, clairement plus sportif encore en apparence que les deux précédents modèles.

Hispano Suiza : Le choc des générations

Les images de la vidéo mettent en avant la fibre de carbone qui est employée, en plus de la coque, au niveau du grand aileron à l’arrière. « En bref, la Sagrera a été créée pour perpétuer la légende, en portant la performance, la sportivité et la passion du luxe à un tout autre niveau », souligne le service de communication d’Hispano Suiza.

500 km d’autonomie ?

Perpétuer la légende, oui, mais avec un groupe motopropulseur électrique qui tient compte des enjeux environnementaux actuels. Le constructeur ne dévoile pas grand chose au niveau technique. Juste la progression de la batterie lithium-ion dont la capacité énergétique atteindra les 103 kWh, contre 80 depuis 2019 avec la Carmen initiale puis la Carmen Boulogne.

La dotation était alors créditée de 400 km d’autonomie en cycle mixte WLTP. Avec le nouveau pack, la Carmen Sagrera pourrait friser les 500 km. Et pour la puissance ? Elle n’a pas encore été communiquée.

Pour rappel, la Carmen Boulogne développe, pour un couple maximal de 1 600 Nm, jusqu’à 820 kW (1 115 ch). Avant de s’envoler jusqu’à sa vitesse de pointe de 290 km/h, l’exercice du 0 à 100 km/h est abattu en moins de 2,6 secondes. En promettant un caractère encore plus sportif pour la Carmen Sagrera, on s’attend forcément à de meilleures performances encore.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus