News & Reviews

Geely prépare le retour d’un ancien champion de l’électrique en Chine

11


Stellantis est battu avec ses 14 marques. Geely devient le groupe automobile comportant le plus de labels. Le groupe chinois s’apprête en effet à relancer Zhidou, spécialiste des mini-voitures électriques, pourtant disparu en 2019.

Le décollage de la fusée électrique en Chine a demandé du temps. Avant les champions d’aujourd’hui que sont les BYD, Nio, Aion ou Xpeng, d’autres s’y sont essayés. Zhidou est de ceux-là. Fut un temps où Zhidou était même vu comme un champion. La petite marque a été l’une des toutes premières au monde à passer la barre des 100 000 ventes d’électriques cumulées et a vendu 42 000 voitures au meilleur de sa forme, en 2017. Son modèle vedette est la D2. Une petite citadine à deux places, que l’on retrouve aussi au catalogue d’autres marques chinoises comme Zotye.

Et le succès de cette Zhidou D2 est tel qu’elle est aussi exportée dans de nombreux pays, y compris en Europe. Plusieurs petits importateurs tentent de la proposer, parfois sous leur propre logo (Elaris en Allemagne par exemple), tandis que des services d’auto-partage l’intègrent à leur flotte (Sharengo à Milan).

Zhidou D2

Hélas, Zhidou n’a visiblement pas senti le vent tourner. À la fin des années de la précédente décennie, le gouvernement veut pousser son industrie (constructeurs automobiles et de batteries) vers des véhicules dotés d’une plus grande autonomie. L’obtention des aides à l’achat se retrouve donc subordonnée à un niveau minimum de densité énergétique de la batterie, mais aussi d’autonomie. Dès 2017, ce dernier seuil est positionné à 250 km. Avec ses 120 km, la D2 ne peut y prétendre et ses ventes s’effondrent. En 2019, le constructeur produira seulement 2000 voitures avant de se déclarer en faillite.


À lire aussi
Farizon : les utilitaires électriques de Geely arrivent en Europe

Un retour innatendu

Surprise, dans la dernière publication mensuelle du MIIT (Ministère de l’Industrie et des Technologies de l’Information), apparaît une Zhidou Rainbow. La renaissance de la marque se fait visiblement en partenariat entre Geely et Aima Technology. Geely était déjà partenaire du constructeur durant ses premières années, et Zhidou deviendrait la quinzième marque automobile du groupe (seizième en comptant Smart détenu à 50%). Aima est un producteur de vélos et scooters électriques. C’est visiblement lui qui distribuera la nouvelle Zhidou dans ses boutiques. Cette renaissance se fait probablement à son initiative et l’entreprise a cherché un partenaire expérimenté pour développer son véhicule.

La Zhidou Rainbow reprend le format désormais classique des Mini EV chinoises (Wuling Hongguang, Geely Panda, Changan Lumin, etc…) : une ligne cubique, des dimensions compactes (3,22 m de long, 1,52 m de large, 1,63 m de haut et 2,10 m d’empattement) et 4 places.  Son moteur de 20 kW est associé à une batterie LFP fournie par Gotion. L’autonomie n’est pas communiquée pour le moment, mais devrait être au-dessus des 200 km (cycle CLTC). Quant au prix, mystère. Les moins chères du marché sont aujourd’hui les BAW Yunabao à 29 000 RMB et la Geely Panda à 29 900 RMB (3 800 euros).

Avis de l’auteur

Aima a sans doute été attiré, lui aussi, par l’énorme succès de la Wuling Hongguang Mini EV. Succès aussi important qu’éphémère. Après avoir écoulé plus de 550 000 unités en 2022, Wuling n’en a vendu qu’un peu plus de 80 000 en 2023. Sans conteste un des plus beaux gadins de l’histoire. La Geely Panda fait un peu mieux avec 115 000 unités pour sa première année, mais n’atteint pas les records de la Wuling. Il sera donc difficile pour Aima d’atteindre des volumes spectaculaires.

Mais cette initiative montre aussi à quel point le marché automobile chinois évolue en matière de distribution. Adieux les concessions classiques et parfois poussiéreuses. On achète maintenant sa voiture dans les centres commerciaux branchés avec un espace d’exposition placé aux côtés de marques de vêtements, de joaillerie ou de parfums. Ou même dans les boutiques de téléphones (Huawei, Xiaomi). Et bientôt dans les boutiques de vélos…




Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus