News & Reviews

Ford Bronco : dinosaure des temps modernes

93


Il est synonyme de liberté, d’aventure, de plaisir automobile ! Après 25 ans d’absence, le Bronco fait son grand retour sur le marché, et traverse pour la première fois l’Atlantique pour représenter les nouvelles valeurs de Ford en Europe, qui ne proposera plus que de modèles à fortes personnalités. C’est clairement le cas du Bronco que nous avons essayé sur les routes de la région de Flaine en Haute Savoie. Le terrain idéal pour juger ses prestations.

C’est officiel ! Trois ans après son lancement aux Etats-Unis, le Bronco s’apprête à débarquer sur le Vieux Continent. Un vrai baroudeur bien rustique, comme on n’en fait plus ou presque, avec son look néo-rétro inspiré du modèle originel de 1966 et ses prestations un peu rustique sur les bord.

En effet, les Land Rover Defender et Mercedes Classe G sont devenus très élitistes. Mis à part le Jeep Wrangler – qui n’est plus proposé qu’en hybride rechargeable – le Bronco se retrouve donc un peu seul au monde sur ce terrain devenu particulièrement hostile aux purs 4×4 comme lui, souvent trop émetteurs de CO2. Lui, mise sur la robustesse et la fiabilité. Clairement, il mérite bien son nom, signifiant « cheval indompté ».

Bon à savoir : anticiper l’achat et la revente.

Il est possible de connaitre la valeur de revente ou de reprise de votre véhicule grâce à la cote auto Turbo de votre Ford Bronco, l’alternative à la côte Argus.

Fidèle à l’original

Ce Bronco existe en plusieurs versions chez l’oncle Sam : empattement court ou long, modèle Sport ou Classique… et même en version Raptor, avec d’énormes élargisseurs d’ailes ! Mais chez nous, il faudra se contenter d’un seul type de carrosserie : cinq portes. Et pour le moment d’une motorisation unique : V6 essence 2.7 litres biturbo de 335 ch. Il est clair qu’un bon nombre d’acheteurs troqueront les roues d’origines pour monter de gros pneus, afin de lui offrir encore plus de personnalité, mais ce n’est pas le sujet du jour.

Bonne nouvelle toutefois, il reste possible de retirer le toit (et les 4 portes), comme sur le Wrangler. Le système est même plus ingénieux car il est tout aussi simple de retirer les éléments rigides situés à l’avant. Mais le Bronco se démarque avec un élément arrière en deux sections (composé d’un panneau central et une section arrière) pouvant être démonté facilement par une seule personne. Il est même possible de ranger les portières dans des housses sur-mesure dans le coffre ! Tout aussi cool : Ford propose en accessoire des portes semi-vitrées en partie basse, comme la McLaren Senna.

Vous avez dit rustique ?

Près de 5m de long pour 2m de large, cela offre pas mal d’espace à bord pour partir en vacances en famille. Mais le plus intéressant se situe à l’avant avec un tableau de bord inspiré du Bronco de première génération. Les matériaux sont pensés pour durer. Selon Ford, il serait presque possible de laver l’habitacle au Karcher !

Le design est rustique, mais les équipements sont modernes : bloc d’instrumentation de 8 pouces combiné à un système multimédia de 12 pouces. On apprécie notamment la connectivité sans fil « Apple-CarPlay / Android Auto » et les caméras à 360 degrés. L’ergonomie est simple, avec de grosses touches physiques, que l’on pourrait presque manipuler avec des gants de chantier !

Ambiance USA !

Nous vous l’indiquions, le Bronco ne sera pas proposé avec le 4 cylindres 2,3 litres de 304 ch EcoBoost de la Mustang. En Europe nous profiterons du 6 cylindres 2.7 bi-turbo de 335 ch, accouplé à une boîte automatique à 10 rapports, comme sur notre modèle d’essai. Un moteur plutôt discret, face aux borborygmes des V8 américains, mais qui chante tout de même plutôt bien une fois le mode Sport enclenché. Toujours sur le bon rapport, il révèle de bonnes performances (non communiquées) au regard de son profil de boite à chaussure. De plus, malgré notre rythme de conduite soutenu, la consommation s’est établie autour de 12 l/100km.

Mais la force du Bronco, c’est aussi et surtout sa capacité à affronter tous types de terrains grâce à son système de transmission intégrale disposant de 7 modes de conduite (Eco, Nomal, Sport, Glissant, Boue, Sable, Baja). Et pour tout vous dire, nous ne nous attendions pas à des miracles sur la route, avec son essieu arrière rigide et son châssis échelle de pur baroudeur américain, très solide mais à priori totalement archaïque en termes de comportement.

Bronco, le symbole du renouveau de Ford – Essai TURBO du 29/01/2023

La surprise n’en fut que plus importante finalement, car le Bronco offre un bon confort avec ses pneumatiques à flancs épais de 35 pouces, qui compensent un amortissement relativement ferme. La tenue de route est étonnante malgré sa garde au sol importante et sa masse énorme (2.342 kg). La prise de roulis est contenue, le train avant est précis en courbe et la motricité n’est jamais prise en défaut. Des prestations qui en font certainement le plus européen des modèles américains.

Reste à découvrir l’efficacité de l’engin en milieu hostile, en profitant de ses excellents angles d’attaque et de sortie, mais évidemment aussi de sa boite de transfert à démultiplication et de ses blocages mécaniques de différentiel avant/arrière. Cela fera l’objet d’un essai ultérieur, un peu plus poussé en termes de franchissement !

Un tarif à l’américaine ?

Aux US, la qualité du Bronco c’est aussi son prix qui débute à partir de 30.000 dollars. Mais il ne faut pas rêver, car en ce qui nous concerne nous ne profiterons que de versions haut de gamme. Il faudra donc s’attendre à un tarif estimé à partir de 65.000 euros et ajouter à cela 40.000 euros de malus !

Mais cette situation va changer car le Bronco aussi va s’électrifier. Ford compte passer de 75 véhicules électriques vendus par jour actuellement en Europe à plus de 2000 unités en fin d’année 2024.

Caractéristiques techniques Ford Bronco

Fiche Technique Ford Bronco
Modèle essayé : Ford Bronco V6
Dimensions L x l x h 4,839 / 1,938 / 1,877 m
Empattement 2,949 m
Poids à vide (DIN) 2.342 kg
Cylindrée du moteur V6 essence, turbo – 2.7 litres
 Puissance maximale 335 ch
0 à 100 km/h NC
Vitesse max NC
Taux de CO2 (WLTP) NC
Consommation mixte relevée 12 litres/100 km
 Malus 2023 40.000 €
Tarif estimé à partir de 65.000 €



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus