News & Reviews

En vente, cette sublime Citroën DS21 IE décapotable est estimée à 325 000 €

28


Dans le vaste panorama de l’histoire de l’automobile, certaines voitures se distinguent non seulement par leur ingénierie révolutionnaire, mais aussi par leur design époustouflant. Une de ces voitures est la Citroën DS, introduite en 1955, qui a laissé le monde ébahi par son style avant-gardiste et sa technologie innovante. Parmi les différentes déclinaisons de la DS, la version cabriolet, notamment celles réalisées par le célèbre carrossier Henri Chapron, demeure un joyau rare et exquis dans le monde de l’automobile.

Une révolution en termes de design et de technologie

Citroën avait l’habitude de repousser les limites du design et de l’ingénierie automobile, et la DS ne fait pas exception. Tout comme l’avait fait l’entreprise en 1934 avec la ‘Traction Avant’, elle a de nouveau stupéfié le monde avec le lancement de la DS en 1955. Sous son extérieur élégant et futuriste se cachait une foule de fonctionnalités de pointe, notamment une suspension hydro-pneumatique et une direction assistés.

Le projet ambitieux visant à créer la DS avait débuté dans les années 1930 sous la direction de Pierre-Jules Boulanger, alors directeur général de Citroën. Sa vision était de construire une voiture capable d’offrir un confort de conduite sur les routes rurales accidentées tout en restant stable à haute vitesse sur les autoroutes. La solution résidait dans le système révolutionnaire de suspension hydro-pneumatique, une idée en avance sur son temps qui a établi de nouvelles normes en matière de qualité de conduite et de tenue de route.
 

La DS Cabriolet : une œuvre d’art

L’une des versions les plus séduisantes de la DS était la cabriolet, magnifiquement réalisée par Henri Chapron. Alors que Chapron avait initialement produit des cabriolets de manière indépendante de Citroën, l’usine finit par adopter le projet. Les cabriolets Citroën étaient construits sur le châssis allongé de l’ID Break (Break).
Le cabriolet DS présentait une série de développements techniques, notamment l’introduction du moteur DS21 en 1966 et des phares directionnels intégrés en 1969. Cependant, au fil des ans, les ventes des cabriolets construits en usine ont décliné, et la production a pris fin en 1971. Au total, seuls 1 365 cabriolets construits en usine ont été produits entre 1960 et 1971.

L’héritage de Chapron

Malgré la fin de la production en usine des cabriolets, Henri Chapron a continué à créer ses versions sur demande. L’exemple que nous avons ici est l’un des derniers cabriolets construits par Henri Chapron. Basé sur la plateforme DS21, il représente le summum de l’évolution de ce modèle. Ce cabriolet est l’un des quatre seulement construits sur la plateforme DS21 avec injection électronique, en faisant une trouvaille exceptionnellement rare.

Une histoire de restauration et de préservation

Achetée par le propriétaire actuel en 2003 auprès d’un carrossier de la région Champagne en France, cette Citroën DS Cabriolet était un véritable trésor caché. Après une restauration minutieuse débutée en 2008 et achevée en 2015, la voiture a retrouvé sa splendeur d’antan. Au cours du processus de restauration, les composants mécaniques et la suspension hydropneumatique ont été méticuleusement révisés en utilisant de nombreuses pièces neuves d’ancien stock. L’intérieur a été refait, et la carrosserie a reçu une nouvelle couche de peinture en 2015. Depuis la fin de la restauration il y a huit ans environ, la voiture n’a parcouru qu’environ 7 500 kilomètres.

Elle sera proposée à la vente par Bonhams le 8 octobre prochain. Son prix est estimé entre 275 000 et 325 000 €. Si elle vous a toujours fait rêver, c’est peut-être le moment de casser votre tirelire. 



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus