News & Reviews

En panne en voiture électrique ? Cette batterie portable peut vous sauver

20


Image : Anker

L’entreprise américaine Anker a ouvert les commandes pour sa centrale électrique portable, la Solix F3800. Un gadget qui devrait intéresser les propriétaires de voitures électriques. 

Une capacité jusqu’à 53,8 kWh ?

Anker met sur le marché une centrale électrique particulièrement intéressante. La Solix F3800 est suffisamment petite et légère pour être transportée lors d’un week-end. Son caractère évolutif lui permet d’alimenter une voiture électrique mais aussi une maison entière pendant plusieurs jours en cas de panne d’électricité. La capacité initiale de cette centrale électrique est de 3,84 kWh. Mais elle peut être étendue à 26,9 kWh après l’ajout de six batteries d’extension BP3800 LFP.

Vous pouvez même connecter deux Solix F3800 ensemble. Cela permet d’obtenir 12 000 W en courant alternatif et jusqu’à 53,8 kWh de capacité. Il faut toutefois prévoir un billet conséquent pour obtenir cette configuration. En effet, la centrale électrique de base en 3,84 kWh coûte déjà 3 999 dollars ! Pour obtenir une capacité de 53,8 kWh, il faut ajouter 13 batteries d’extension. Sans parler de la place que cela risque de prendre. Quoi qu’il en soit, il y a de grandes chances que cette petite machine rencontre le succès.

De quoi alimenter une voiture électrique

Selon le ministère américain de l’Énergie, un foyer moyen a consommé 889 kWh par mois en 2022, soit environ 29,2 kWh par jour. La centrale électrique d’Anker pourrait donc permettre d’alimenter une maison pendant deux jours dans sa configuration maximale. Ou beaucoup plus longtemps si vous n’alimentez que quelques électroménagers comme le réfrigérateur, ou vos appareils électroniques. La force de la Solix F3800 réside surtout dans son caractère portable. Elle ressemble à une valise avec sa poignée télescopique et ses roues.


À lire aussi
Leapmotor lance son SUV C11 avec prolongateur d’autonomie

Voilà un concurrent sérieux à la Powerall de Tesla. La centrela électrique commercialisée par le constructeur automobile offre une capacité énergétique nettement plus faible (40,5 kWh avec des systèmes d’extension pour la Powerall 3). Mais la principale différence réside surtout dans le fait qu’elle n’est pas portable contrairement à celle d’Anker. La start-up a peut-être ici un coup à jouer auprès des constructeurs automobiles en tissant des partenariats. Notamment pour se transformer en prolongateur d’autonomie (comme sur le Cybertruck).



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus