News & Reviews

En hiver, l’électrique bien plus fiable que le thermique ?

19


Une légende colportée par les anti-voitures électriques voudrait que les modèles à batterie soient plus fragiles que les thermiques en cas de froid. Mais la science a parlé : une étude réalisée en Norvège veut prouver le contraire.

Les voitures électriques et le grand froid

Les voitures électriques ont souvent mauvaise presse en ce qui concerne leurs performances dans le froid. Il existe par exemple une légende tenace selon laquelle la batterie d’une voiture immobilisée en hiver se viderait si rapidement que vous risqueriez de mourir de froid. D’autres disent que les électriques tombent plus souvent en panne que les thermiques quand les températures dégringolent.

Tout cela est faux et c’est Viking Assistance Group, un service d’assistance routière norvégien, qui le dit. Comme la plupart des nouvelles technologies, les moteurs électriques sont sujets à des craintes qui génèrent parfois de fausses informations. Grâce à nos amis norvégiens, nous disposons désormais de données réelles et sérieuses qui permettent de mettre en lumière la réalité des faits.


À lire aussi
Hiver : nos conseils pour affronter le grand froid avec une voiture électrique

Partout à travers le monde, les véhicules thermiques tombent en panne en cas de froid extrême beaucoup plus souvent que les électriques, mais cela est principalement dû au fait qu’ils sont plus nombreux. L’étude menée par cette entreprise norvégienne compare justement le taux de défaillance des voitures électriques à celui des voitures thermiques de manière proportionnelle.

Les voitures à essence sont plus fragiles

La Norvège est le pays idéal pour mener ce genre de comparaison. En effet, les modèles à batterie y sont très nombreux : 23 % des véhicules qui roulent en Norvège sont des électriques. Il se trouve que le pays connaît des conditions de froid extrême depuis le début de l’année. Viking Assistance Group affirme avoir répondu à 34 000 demandes d’assistance au cours des 9 premiers jours de 2024.

Dans 13 % des cas il s’agissait de voitures électriques. Les 87 % restants concernaient donc logiquement des moteurs à combustion interne. Toutes proportions gardées, l’étude permet donc de montrer que les voitures électriques sont presque 2 fois plus performantes que les thermiques dans le froid. Attention, ces données ne tiennent pas compte de l’âge des véhicules, juste du nombre d’interventions.


À lire aussi
Etude – Les voitures électriques prennent moins souvent feu que les thermiques

Il faut bien reconnaître que les vieilles voitures à essence ont plus de risques de tomber en panne que les récentes électriques. Mais quand même. Le problème principal que rencontrent les modèles électriques en cas de grand froid concerne la recharge. Pour cela, il suffit de pré-conditionner la batterie avant de la charger. Cette technique permet de chauffer la batterie pour éviter un dysfonctionnement. Pour le reste, tout se passe bien.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus