News & Reviews

Elon Musk semble très inquiet face aux constructeurs chinois

16


Elon Musk n’a pas mâché ses mots auprès des investisseurs de Tesla. Il leur a clairement dit que les constructeurs automobiles chinois allaient démolir les marques occidentales si « des barrières commerciales » n’étaient pas établies.

Elon Musk met en garde l’industrie

Pour le patron de Tesla, une marque chinoise comme BYD est aujourd’hui la plus compétitive au monde. Elon Musk a alerté les investisseurs de son entreprise sur le sujet. Il est convaincu que les constructeurs chinois sont capables de faire beaucoup de mal aux marques historiques si rien n’est fait. Tesla a déjà révolutionné l’industrie automobile au cours des dernières années, mais les chinois pourraient faire encore plus fort.

Le Tesla Model Y a battu tous les records en 2023. Le SUV américain est le véhicule qui s’est le mieux vendu l’année dernière. Et cela, toutes motorisations confondues. Un exploit dont Elon Musk n’est pas peu fier. Pourtant, le patron de Tesla prend très au sérieux la menace venue de Chine. BYD a détrôné Tesla en lui volant la place de premier constructeur sur le segment de l’électrique au dernier trimestre 2023.


À lire aussi
BYD appelle les constructeurs chinois à s’unir pour “démolir” les marques historiques

D’après Reuters, le milliardaire a expliqué aux investisseurs de Tesla que les constructeurs automobiles chinois étaient en capacité de « démolir » l’industrie. À moins que des pays n’imposent des barrières commerciales pour handicaper la nouvelle vague de voitures électriques en provenance de l’empire du Milieu. « Ils sont extrêmement bons », a-t-il ajouté à propos de l’industrie chinoise.

Tesla a perdu sa place de leader

Il y a quelques années, il n’aurait pourtant jamais parié sur la Chine pour dominer le monde de l’automobile. Comme la plupart des analystes et des patrons de marques historiques. Voilà donc une mise en garde très claire. La baisse des prix des modèles occidentaux ne suffira pas à faire face à l’arrivée massive des voitures électriques chinoises. Qui sont au passage de plus en plus qualitatives et sophistiquées.

La Chine a dépassé le Japon en tant que premier exportateur mondial de voitures en 2023. On voit d’ailleurs mal ce qui pourrait empêcher le pays de Xi Jinping de réitérer ce succès en 2024. Elon Musk n’est pas le seul à s’inquiéter de la montée en puissance des marques chinoises. La Commission européenne mène actuellement une enquête dans les bureaux de BYD, Geely et SAIC.


À lire aussi
L’Union européenne va enquêter sur les subventions accordées aux véhicules électriques chinois



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus