News & Reviews

Dodge dévoile la première muscle car électrique

12


 

Dodge vient de lever le voile sur la version de série de sa muscle-car électrique, la Charger Daytona. Elle est accompagnée d’une déclinaison quatre portes.

Chez Stellantis, la transition vers l’électrique se fait à deux vitesses. Cela va dépendre de quel côté de l’Atlantique on regarde. Chez nous, le groupe a déjà bien entamé son électrification. En revanche, du côté américain, on prend son temps.

Mais quand on s’y met, on n’hésite pas marquer les esprits et secouer les puristes. Dodge a ainsi choisi la nouvelle génération de sa muscle car pour proposer son premier véhicule 100 % électrique ! Celle-ci prend le nom de Charger Daytona.

Le modèle est totalement inédit, puisqu’il repose sur la nouvelle plate-forme STLA Large, conçue pour les modèles électriques haut de gamme de Stellantis. Deux variantes sont annoncées, avec à chaque fois deux moteurs, un sur chaque essieu. En comptant une fonction boost “PowerShot”, la R/T annonce 502 ch, la Scat Pack promet 680 ch. Cette dernière peut faire le 0 à 60 mph (96 km/h) en 3,3 secondes.

La voiture reçoit une batterie d’une capacité brute de 100,5 kWh (93,9 utiles). Avec le cycle d’homologation américain EPA, Dodge annonce jusqu’à 510 km d’autonomie (pour la R/T). Le véhicule est doté d’un système qui génère un son artificiel pour rendre le modèle électrique aussi bruyant que l’ancien V8. Si les puristes sont trop choqués, qu’ils se rassurent : des variantes essence seront lancées. Mais dans un second temps, et sans V8. Ce sera en six cylindres.

S’il y a une révolution technique, il n’y a pas de révolution esthétique. La voiture garde l’allure de ses ancêtres. Le profil est quand même plus tendu. La calandre s’affine. Surtout, elle forme un bloc avec les optiques, l’ensemble étant souligné par un éclairage. Sur le modèle électrique, une prise d’air prend naissance dans la calandre et ressort sur le bout du capot. A l’arrière, on a une signature lumineuse qui forme un cadre.

L’intérieur ne fait pas dans le rétro. Pas d’aérateurs ronds, de tirettes à l’ancienne ! La planche de bord fait la part belle aux écrans avec une instrumentation numérique jusqu’à 16 pouces et un écran tactile 12,3 pouces. Un éclairage d’ambiance fait le tour du conducteur et du passager pour une ambiance immersive.

En plus de sa nouvelle muscle car à deux portes, Dodge a aussi présenté une variante berline quatre portes, qui sera également déclinée en électrique.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus