News & Reviews

Dodge Challenger SRT Demon 170 (2023), ou comment pulvériser tout ce qui roule pour moins de 100.000 dollars

221



Le Challenger SRT Demon avale le quart de miles en 8,91 secondes. Voilà qui en fait l’auto de série la plus rapide du monde sur l’exercice. Le tout est disponible pour moins de 100.000 dollars.

La Dodge Challenger SRT Demon a gagné sa place dans les livres d’histoire en tant que muscle car la plus puissante du monde et la voiture de production la plus rapide au monde. En effet, elle avale le 0 à 100 km/h en seulement de 2,3 secondes. Son moteur suralimenté de 6,2 litres développait jusque-là 851 chevaux. C’est également le V8 le plus puissant disponible dans une voiture de série et il a permis à la Demon d’avoir un temps record de 9,65 secondes pour avaler le 400 mètres départ arrêté. La Demon était un dragster homologué pour la route. C’est la raison pour laquelle elle peut atteindre près de 200.000 dollars aux enchères aujourd’hui. Alors que le Demon était considérée comme unique en son genre, Dodge se prépare à dire au revoir à la Challenger actuelle avant de devenir 100% électrique. Mais avant ça, il fallait une petite dernière édition spéciale.

La Challenger SRT Demon 170 est ainsi née. C’est une bête absolue aux performances ahurissantes, en particulier pour une voiture de série homologuée pour la route. Sans plus tarder, faisons le point sur les chiffres. Son V8 suralimenté développe jusqu’à 1 039 chevaux et 1.280 Nm de couple lorsqu’il est alimenté avec de l’E85, ou « seulement » 913 chevaux lorsqu’il boit du E10. Sur le papier, cette machine de guerre avale le 0 à 100 km/h en seulement 1,8 seconde et avale le quart de miles en 8,91 secondes. Si cela ne vous dit rien, sachez que cela représente une accélération de 2,004 G. Rien que ça ! Oui, ce chrono serait capable d’annihiler tout, y compris la Bugatti Chiron et la Rimac Nevera. Petit détail qui a son important, Dodge, comme beaucoup de constructeurs américains, a confirmé que c’était le temps au départ lancé. Comprenez que la voiture est déjà légèrement en mouvement avant le lancement du chrono. Bien que cela affecte légèrement le temps par rapport à une mesure à l’arrêt, cela reste exceptionnel !

Un tout nouveau moteur

La Challenger SRT Demon 170 est rapide comme l’éclair et c’est grâce à un V8 de 6,2 litres complètement réinventé. Les changements sont si importants que Dodge a déclaré qu’il s’agit presque d’un tout nouveau moteur. En effet, l’arbre à cames est la seule partie importante qui est identique. Le V8 s’inspire de celui utilisé dans la Demon original et « partage l’ADN » avec le moteur Hellephant C170. En conséquence, un certain nombre de composants sont mis à niveau, y compris un compresseur de 3,0 litres, qui fournit près de 40 % de pression de suralimentation en plus (21,3 contre 15,3 psi) que la Challenger SRT Hellcat Redeye Widebody.

La roue du compresseur a également été mise à niveau, tandis que les durites de carburant et les injecteurs sont capables de délivrer jusqu’à 624 litres de carburant par heure. Dodge note que c’est plus que le débit moyen des douches en Amérique. Le moteur hérite aussi d’une cartographie spécifique qui optimise le temps d’alimentation en carburant et le temps d’allumage en fonction des différents carburants mélangés à l’éthanol. En parlant de ce dernier, un capteur détermine le pourcentage d’éthanol dans le carburant et affiche cette information sur le combiné d’instrumentations. La puissance du moteur s’ajuste automatiquement en fonction du pourcentage d’éthanol. Lorsque la teneur en éthanol dépasse 65 %, le plaisir commence. Les 1.039 chevaux et 1.280 Nm de couple sons à la disposition des conducteurs.

Serait-elle abordable ?

La Dodge Challenger SRT Demon 170 sera limitée à 3 300 unités et son prix commencera à 96.666 dollars. Les carnets de commandes ouvrent le 27 mars et il faudra certainement se dépêcher. Habituellement, les autos aussi performantes coûtent deux fois ce prix. Mais c’est la dernière Challenger thermique, alors il fallait marquer le coup ! Evidemment, si vous en voulez une sur le Vieux Continent, il faudra miser sur l’import… et dépenser le double de son prix d’origine, voire plus !



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus