News & Reviews

Dites adieu aux voitures solaires Lightyear

36


Le start-up Lightyear jette l’éponge. La firme néerlandaise, spécialisée dans les véhicules électriques fonctionnant à l’énergie solaire, ne produira aucun modèle. Un rétropédalage alors que deux projets devaient sortir d’usine ces dernières années.

Le projet était prometteur : une berline électrique pouvant parcourir plus de 700 km… grâce à l’énergie solaire. Trop ambitieux peut-être ? Car cette idée folle, sortie de l’esprit de la start-up Lightyear, ne verra jamais le jour. Nos confrères du média Automobilwoche avancent que la firme néerlandaise renonce à produire de nouveaux modèles. C’est donc la fin de l’histoire automobile de Lightyear.

Deux modèles tombent à l’eau

Sûr de ses forces et de sa technologie, le petit constructeur avait frappé un grand coup en juin 2019, avec la présentation de sa Lightyear 0. Le concept, dévoilé aux Pays-Bas, promettait une autonomie de 725 km en cycle WLTP, et une batterie pouvant être rechargée grâce à l’énergie solaire. Prix annoncé lors de cette première : 149.000 €.
 

Mais deux années plus tard, la marque connaît déjà un premier camouflet. Elle annonce que son premier modèle entrera en production fin 2022… mais son véhicule sera commercialisé au prix de 250.000 €. 

Début 2023, avant même que les premiers exemplaires sortent de l’usine finlandaise de Valmet (site produisant également pour Mercedes-Benz), Lightyear annonçait l’abandon de son projet 0. La cause ? Le constructeur néerlandais souhaitait se concentrer sur la Lightyear 2, un nouveau modèle bien plus accessible, proposé autour de 40.000 €. Attendu pour 2025, il ne verra jamais le jour, non plus. 

Lightyear jette l’éponge et ne produira plus de véhicule, mais la marque ne meurt pas puisqu’elle se concentrera désormais sur ce qui a fait sa réputation : les panneaux solaires automobiles.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus