News & Reviews

Des voitures de luxe importées d’Allemagne au cœur d’une arnaque à la TVA

34



Une opération policière d’envergure a permis de démanteler récemment un réseau sophistiqué de fraude à la TVA dans la région de Toulouse. Trois individus ont été arrêtés dans le cadre de cette vaste escroquerie fiscale qui aurait coûté 2,5 millions d’euros à l’État français.

L’arnaque, basée dans un modeste garage de Plaisance-du-Touch, avait transformé des voitures de luxe importées d’Allemagne, principalement des Porsche et des Mercedes, en outils de fraude massive. Le réseau, dirigé par des prête-noms et alimenté par de faux documents, échappait au paiement de la TVA, permettant ainsi aux escrocs de proposer des prix attractifs sur le marché des voitures de luxe et de réaliser d’énormes bénéfices.

L’enquête, initialement ouverte à Toulouse en 2021, a rapidement été transférée à la redoutable Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Bordeaux, spécialisée dans les affaires de grande délinquance économique et financière en bande organisée. Les enquêteurs ont déployé une opération le 17 octobre dernier, mobilisant 45 agents du service d’enquêtes judiciaires des finances. Neuf individus ont été appréhendés lors de cette opération, mettant ainsi fin aux activités de ce réseau.

Lors du coup de filet, dix véhicules de luxe, dont des Porsche, Audi, Mercedes et Volkswagen, ont été saisis, d’une valeur totale de près de 700 000 euros. Le butin comprenait également des montres de luxe, 40 000 euros en espèces, et 175 000 euros dissimulés sur les comptes bancaires de deux entreprises impliquées dans l’arnaque. Trois des criminels ont été traduits devant la justice et inculpés pour escroquerie en bande organisée, blanchiment en bande organisée et usage de faux documents administratifs. Deux d’entre eux ont été placés sous contrôle judiciaire, tandis que le troisième, déjà connu des services de police pour des délits similaires, a été placé en détention provisoire.

L’enquête se poursuit, avec des procédures de vérification approfondies menées par les spécialistes des enquêtes fiscales de la Direction générale des finances publiques. Ces développements laissent entendre que cette affaire pourrait révéler des ramifications insoupçonnées, mettant en lumière l’étendue des activités illicites de ce réseau organisé.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus