News & Reviews

déjà un rappel pour le pick-up électrique à cause d’une défaillance inquiétante

0


Tesla rappelle le Cybertruck pour une défaillance inquiétante au niveau de la pédale d’accélérateur. Cela semble concerner tous les exemplaires produits du pick-up électrique.

Les vidéos documentant la piètre qualité du Tesla Cybertruck sont légion sur internet. Mauvais assemblage, absence de déformation lors des accidents, mais aussi finitions douteuses : le mastodonte manque de sérieux.

Sur TikTok, une vidéo a récemment montré un problème plus inquiétant. Un usager a révélé que la partie supérieure de sa pédale d’accélérateur se détachait. Une défaillance qui pourrait sembler minime mais aux conséquences potentielles catastrophiques.

En effet, dans la vidéo, la personne montre que la partie supérieure peut rester bloquée. Dans ce cas, l’accélérateur lui-même peut rester enclencher, provoquant un énorme risque sécuritaire.

L’inquiétude qui en a découlé n’était pas vaine : Tesla organise aujourd’hui un rappel massif. La NHTSA, l’autorité américaine des transports, chiffre ce rappel à 3878 Cybertruck.

On peut imaginer que cela représente le nombre d’exemplaires que Tesla a sortis d’usine, les livraisons ayant commencé fin 2023.

Outre ce rappel pour corriger le problème, Tesla a également suspendu les livraisons du Cybertruck. Plusieurs propriétaires en attente du véhicule ont confirmé avoir un délai supplémentaire d’attente.


À lire aussi
Le Tesla Cybertruck reste loin d’un de ses objectifs

Sécurité, finitions : le Cybertruck fait parler

Le modèle, colossal par ses dimensions et unique par ses formes, fait débat. Certains y voient une prouesse technique, d’autres un caprice d’Elon Musk auprès des ingénieurs de la firme.

Une chose est sûre, les problèmes et les critiques s’accumulent au sujet du pick-up électrique. Beaucoup de photos montrent notamment une qualité d’assemblage très aléatoire au niveau de la carrosserie.

La sécurité du modèle est également en question dans plusieurs rapports d’accidents. On voit peu de déformation sur la carrosserie, alors que le processus vise justement à réduire le nombre de pièces utilisées pour le fabriquer. Un choix qui semble empêcher une déformation pourtant bienvenue pour les occupants et les autres personnes impliquées dans les accidents.

Outre ces problèmes, d’autres “gremlins” sont venus perturber ses premières semaines d’existence. Des témoignages font état de pannes logicielles immobilisant le véhicule. D’autres déplorent des matériaux peu qualitatifs, ou des assemblages de certaines pièces déjà défaillants.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus