News & Reviews

De plus en plus de pays sont prêts pour une adoption massive des voitures électriques

5


Selon une récente étude, 31 pays à travers le monde ont atteint le seuil critique des 5 % de ventes sur l’électrique en 2023. Ce cap symbolique marque « le début de l’adoption massive ». La France se classe en 14e position avec 20,3 % de ventes sur les voitures électriques au cours de l’année écoulée.

Voitures électriques et télé en couleur, même histoire ?

Depuis toujours, les nouvelles technologies mettent un certain temps à s’imposer. Ce fût le cas pour les téléviseurs en couleur. Introduits dans les années 1950, ils ont longtemps été considérés comme un échec. Ils étaient vendus cher et offraient peu de programmes. Après une décennie complète sur le marché, très peu de foyers en possédaient un. Et puis les prix ont chuté et ils se sont démocratisés en quelques années à peine.

Certains comparent cette évolution à celle que nous vivons actuellement avec les voitures électriques. Une nouvelle étude réalisée par Bloomberg Green fait état du taux d’adoption des véhicules électriques à travers le monde. Selon cette étude, fin 2023, 31 pays avaient dépassé le seuil des 5 % des ventes sur l’électrique. À la fin de l’année 2022, cette même étude ne mentionnait que 19 pays.

Contrairement aux apparences, le cap des 5 % est important. Selon les auteurs de l’étude, c’est un seuil symbolique selon eux, après lequel la courbe s’accélère. La trajectoire tracée par les pays les plus avancés en matière d’électrification montre que le passage de 5 à 25 % se fait en moins de 4 ans.

 

En effet, les nouvelles technologies suivent une courbe d’adoption en forme de S. Il y a d’abord une phase de progression très lente. Puis une seconde phase dite « d’acception » par le grand public, lorsque les consommateurs se sentent prêts à surmonter les obstacles. Dans le cas des voitures électriques, on pense au prix, au manque d’infrastructures et à la crainte de manquer d’autonomie. Une fois le seuil des 5 % passé, la courbe doit normalement s’accélérer.

Un cercle vertueux se met en place

« À un moment donné, un cercle vertueux se met en place », selon Corey Cantor, analyste sur le marché des voitures électriques chez Bloomberg. Ce schéma se met en place lorsque les gens constatent une augmentation des modèles électriques dans les rues, que les constructeurs automobiles investissent davantage sur le marché et que l’infrastructure de recharge s’étend.

En 2023, 12 nouveaux pays ont franchi le cap des 5 %. Parmi eux : la Thaïlande. Le pays s’impose d’ailleurs comme un pionnier dans le domaine des voitures électriques en Asie du Sud-Est. Une transition qui s’est accélérée avec l’ouverture de la première usine dédiée aux modèles électriques sur le sol thaïlandais. Un site de production détenu par le chinois Great Wall Motor.


À lire aussi
La voiture électrique de Xiaomi est une Porsche Taycan au prix d’une Tesla Model 3

La Turquie a également connu une courbe d’adoption assez impressionnante. Une société automobile turque est à l’origine de cette démocratisation. Togg a lancé sa T10X, un SUV électrique qui rivalise avec le Tesla Model Y. Au cours du quatrième trimestre 2023, le pays était même le quatrième plus grand marché des voitures électriques en Europe en volume.

La théorie de la courbe d’adoption en forme de S n’exclut pas des ralentissements ou des reculs d’une année sur l’autre. L’environnement économique actuel est instable et les élections de 2024 pourraient bien changer la donne pour le développement des voitures électriques à court terme. Les analystes de Bloomberg estiment toutefois que les ventes sur les 100 % électriques et hybrides rechargeables augmentent de 22 % cette année.

Quels pays sortent du lot ?

Les résultats publiés par Bloomberg montrent que quelques pays se détachent du peloton. C’est le cas de la Norvège (avec un taux d’adoption de 79,6 %), de l’Islande, du Danemark, de la Suède, de la Finlande, des Pays-Bas et de l’Irlande. La France se trouve dans le deuxième paquet avec un score de 20,3 %, légèrement en-dessous de la Chine (23,8 %) mais devant l’Allemagne (19,6 %).

Si on regarde les chiffres en volume, cela n’a rien à voir. L’empire du Milieu arrive largement en tête avec 1 879 600 voitures électriques écoulées au cours de l’année 2023. En comparaison, la Norvège et l’Islande, pourtant sur les deux premières marches du podium en termes de parts de marché, sont ridicules. Seulement 25 028 modèles électriques se sont vendus en 2023 en Norvège et 3 507 en Islande.

L’étude montre que nous sommes probablement à un point de basculement pour le monde. Les 31 pays qui ont franchi le cap des 5 % représentent à eux seuls les deux tiers des ventes mondiales d’automobiles. L’année prochaine, l’Inde, l’Indonésie et la Pologne, trois grands marchés où les voitures électriques sont en progression, pourraient aussi approcher de ce point de basculement.


À lire aussi
La fin des chaînes de montage ? Tesla veut fabriquer ses voitures électriques comme des Lego géants

Au niveau mondial, le point de basculement des 5 % a été franchi en 2021. Au quatrième trimestre 2023, les voitures 100 % électriques représentaient environ 12 % de toutes les nouvelles voitures vendues dans le monde. L’amélioration des performances, le développement des infrastructures et la baisse des prix des batteries devrait permettre d’accélérer cette adoption.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus