News & Reviews

de grandes difficultés de circulation à prévoir ce jeudi pour tous les transports

84


Embouteillages, trafic du train et du métro ralentis et même problème d’approvisionnement en kérosène pour les avions… la neuvième journée de grève contre la réforme des retraites rend difficile les déplacements de millions de Français aujourd’hui.

L’opposition gonfle sur le front de la contestation contre la réforme des retraites. Les manifestants, les grévistes et autres individus en colère vont entraîner ce jeudi 23 mars de lourdes difficultés de circulation, qu’importe le type de transport. On fait le point.

En voiture, gare aux bouchons

C’est en Île-de-France et particulièrement à Paris que l’opposition se fait largement. Là aussi où, ce matin, les difficultés de circulation des automobilistes ont été les plus fortes. Sans que le périphérique ne soit toutefois bloqué comme la semaine dernière ou lundi, le monde sur la route a entraîné, juste après 8 heures, jusqu’à 317 km d’embouteillages cumulés, comptait Sytadin, site d’information routière.

Mais ce ne fut pas le seul point de crispation du trafic dans l’Hexagone. À Lyon, des salariés du port fluvial Édouard-Herriot ont bloqué le périphérique, d’après une information de BFM Lyon, provoquant là aussi plusieurs kilomètres de bouchons.

Plus localement, comme à Clermont-Ferrand, sur le rocade de Toulouse, à Lille ou encore à Torcy, des blocages sur la route se sont formés en raison des rassemblements des grévistes. À craindre aussi aujourd’hui les longues files d’attente en station-service : 20% d’entre elles connaîtront bientôt des problèmes d’approvisionnement.

Des difficultés en train, en métro…

Alors qu’entre 600 000 et 800 000 personnes devraient manifester en France ce jeudi, la situation devrait aussi être perturbée au niveau des transports en commun. La SNCF prévoyait déjà hier une circulation « fortement perturbée » : la moitié des TGV Inoui et Ouigo ne circule pas, comme un tiers des TER. À Marseille, la circulation des trains a complètement été interrompu en raison de l’avancée d’une centaine de manifestants vers « des lieux de garage des trains » selon La Provence.

Pour la RATP, c’est un trafic « très fortement perturbé » qui est attendu ce jeudi: plus d’une trentaine de stations de métro fermées (Bastille, Hôtel de Ville…), certaines à partir de 14h, heure du début du cortège parisien. De nombreuses lignes (2, 3, 5, 6…) affichent seulement un train sur 3 en journée.

Côté bus, on peut signaler également qu’une quarantaine de grévistes bloquaient ce matin un dépôt de bus à Rennes. C’est le cas aussi à Toulouse.

…en avion également

Enfin, dans les airs, le trafic sera aussi perturbé en raison de la mobilisation interprofessionnelle et la grève des contrôleurs aériens. La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies aériennes de supprimer 30% de leurs vols à Paris-Orly et 20% à Lyon-Saint-Exupéry, Marseille-Provence et Toulouse-Blagnac.

Les pilotes sont d’ailleurs confrontés à un approvisionnement qui « devient critique » en kérosène, notamment en Île-de-France. Des réquisitions ont été imposées à la raffinerie TotalEnergies de Normandie alors que les réserves seraient « sous tension ».



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus