News & Reviews

Contrairement à Ford, Stellantis a réalisé des bénéfices sur ses voitures électriques en 2023

17


Stellantis dit avoir fait des bénéfices sur les voitures électriques en 2023. De bons résultats qui poussent le groupe de Carlos Tavares à vouloir accélérer sur ce marché.

Stellantis s’en sort bien sur l’électrique

Stellantis a annoncé sa troisième année consécutive de bénéfices records depuis la fusion entre les anciens groupes Fiat-Chrysler et PSA. Selon son patron, le groupe a réalisé des bénéfices sur les voitures électriques en 2023. Une déclaration qui ne s’accompagne malheureusement pas de chiffres. Mais il s’agit donc d’une étape importante pour Stellantis.

Les constructeurs historiques ont du mal à réaliser des bénéfices sur les véhicules électriques, même en cas de forte demande. Ils se sont laissés distancer par les leaders du secteur, l’américain Tesla et le chinois BYD. Ford a par exemple perdu en moyenne 40 000 dollars sur chaque modèle électrique vendu en 2023. Stellantis cherche à prendre le contre-pied des autres « Big Three » aux États-Unis, Ford et General Motors.


À lire aussi
Le gouvernement italien met Fiat en danger selon le patron de Stellantis

Carlos Tavares a déclaré à ce sujet que « la stratégie de Stellantis est très différente de celle des autres concurrents de Détroit. Nous nous concentrons sur l’électrification ». Toutefois, si l’entreprise vend déjà ses voitures électriques en Europe, ce n’est pas encore le cas sur le sol américain. La Fiat 500 électrique sera le premier modèle à batterie à être commercialisé en Amérique du Nord par le groupe. Elle sera suivie par le Jeep Wagoneer S.

Le groupe fait mieux que Ford et General Motors

Contrairement à Ford, qui a au moins le mérite de donner de nombreux détails sur ses ventes, Stellantis assure donc avoir dégagé des bénéfices sur les voitures électriques vendues l’année dernière.

Le patron de Stellantis a déclaré qu’il était possible que les bénéfices de l’entreprise varient à mesure qu’elle se concentre sur la fabrication de voitures électriques, même s’il se dit « convaincu que 2024 sera meilleure que 2023 ». Il précise que l’ensemble du groupe travaille « très dur pour amener les marges bénéficiaires des véhicules électrifiés au même niveau que celles des véhicules à moteur à combustion interne ».

De son côté, General Motors (l’autre concurrent américain) n’a pas encore présenté ses résultats sur l’électrique.Le constructeur a seulement déclaré qu’il était « sur la bonne voie pour obtenir un bénéfice positif sur ses véhicules électriques au cours du second semestre de l’année 2024 ». Ford et General Motors ont toutefois revu à la baisse leur stratégie de production sur les modèles électriques. Ils ont tous les deux invoqué une baisse de la demande importante sur le marché de l’oncle Sam.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus