News & Reviews

Comment Tesla a gagné 9 milliards de dollars grâce à Volkswagen ou General Motors

10


Depuis 2009, Tesla a engrangé 9 milliards de dollars en crédits carbone. Dont 1,79 milliard en 2023. Une pratique réglementaire pour aider les constructeurs automobiles qui ne vendent pas assez de voitures électriques.

9 milliards de dollars grâce aux crédits carbone

La vente de crédits carbone continue d’être une activité lucrative pour Tesla. Surtout que le constructeur américain n’a quasiment rien à faire de plus pour générer cet argent. Il suffit à Tesla de fabriquer et de vendre des véhicules électriques, une mission que la marque remplit plutôt bien.

Les constructeurs automobiles qui n’ont pas vendu assez de modèles électriques achètent des crédits carbone à Tesla. Les autorités du monde entier ont en effet fixé des quotas de CO2 pour obliger les constructeurs à fabriquer des véhicules plus “propres”, notamment électriques. C’est vrai au sein de l’Union européenne comme en Chine ou encore dans l’État de Californie. En 2023, Volkswagen et General Motors ont encore eu besoin d’acheter ces fameux crédits carbone à Tesla. Sans cette dépense supplémentaire, ils étaient en dehors des clous.


À lire aussi
Qui est cet entrepreneur américain qui s’attaque à Tesla avec des publicités ?

En tout, l’entreprise d’Elon Musk a généré 9 milliards de dollars en crédits carbone depuis 2009. Et 1,79 milliard rien que l’année dernière. C’est une somme qui pèse sur les résultats du constructeur. Pourtant il y a trois ans, le directeur financier de la marque américaine pensait que cette manne financière allait se « dissiper progressivement ». Il misait sur un passage plus franc des autres constructeurs à l’électrique.

Tesla peut remercier les marques historiques

Zachary Kirkhorn, directeur financier en 2020, avait expliqué que « nous ne gérons pas l’entreprise en supposant que les crédits carbone contribueront de manière significative à l’avenir. Cela continuera pendant un certain temps, mais ce flux de crédits réglementaires finira par diminuer ». Force est de constater que la réalité est bien différente. Ils ont même augmenté au cours des dernières années.

Une pratique qui met en rogne des constructeurs comme Volkswagen ou General Motors. Mais ils n’ont pas d’autre option. Mary Nichols, ancienne présidente du California Air Resources Board, avait déclaré en 2017 que « cela les rend vraiment furieux que Tesla puisse bénéficier d’un tel coup de pouce en étant le seul constructeur de voitures 100 % électriques ».

On peut même dire que l’entreprise d’Elon Musk en est aussi là grâce à ces crédits carbone. En effet, en 2020, Tesla n’était pas rentable sans la vente des crédits carbone. Les constructeurs automobiles historiques ont donc aidé à financer une entreprise naissante. D’autres marques comme Honda et Jaguar Land Rover font également partie de celles qui achètent des crédits à Tesla. Et cela ne devrait pas s’arranger avec le temps.


À lire aussi
Quel est ce nouveau record battu par le Tesla Model Y ?

En effet, l’Europe a fixé des objectifs encore plus stricts en matière d’émissions de CO2 pour les voitures. Bien que moins restrictive que prévu, la norme Euro 7 prévoit tout de même de faire appliquer les seuils les plus bas d’Euro 6. Les constructeurs devront s’y conformer.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus