News & Reviews

Comment Porsche pense pouvoir réduire le poids de ses voitures électriques

2


Une récente étude réalisée par Porsche et Alumobility a permis de montrer qu’il était possible de réduire le poids des voitures électriques. Le simple fait de remplacer le toit de la Taycan électrique par une structure en aluminium pourrait lui faire gagner en efficience.

Un toit en aluminium pour les futures Porsche électriques ?

En 2024, tous les constructeurs automobiles qui commercialisent des voitures électriques travaillent sur cette problématique de réduction du poids. C’est un sujet de recherche important. Réduire la masse d’un modèle électrique va lui permettre de gagner en efficience et donc en autonomie. C’est aussi nécessaire pour éviter le futur malus au poids qui sera instauré en France en 2025.

Aux côtés d’Alumobility, un consortium de producteurs d’aluminium, Porsche a mené une étude pour comprendre comment réduire le poids de sa Taycan électrique. Le remplacement du toit en acier de la berline par de l’aluminium pourrait permettre de réduire son poids d’environ 40 %. Cela « sans sacrifier les performances ou la sécurité des passagers », selon la marque.


À lire aussi
Insolite : le Peugeot 3008 électrique taclé par le patron de Stellantis ?

L’adoption d’un toit en aluminium n’a pas que des effets positifs sur le poids de la Taycan. Cela permettrait aussi de réduire de 20 % « le nombre de pièces utilisées » et de « simplifier le processus de fabrication ». L’étude de Porsche montre que les pièces en aluminium représentent peut-être une solution intéressante pour les marques qui fabriquent des modèles électriques.

Un moyen de réduire le poids des voitures électriques

Mark White, directeur technique chez Alumobility, vante les effets vertueux de l’aluminium. Selon lui, « les constructeurs qui n’ont jamais utilisé d’aluminium auparavant peuvent faire un bond en avant ». Pour appuyer les résultats de l’étude, il assure que construire une voiture en aluminium permet « d’utiliser moins de pièces, moins de joints ». De quoi faire baisser le coût de fabrication de production.

À l’avenir et grâce aux résultats de cette étude, Porsche pourrait bien faire évoluer son processus de fabrication. Jens Christlein, directeur de la recherche et du développement au sein de la marque allemande, estime qu’il dispose à ce jour de nouvelles « données techniques de pointe sur les structures légères ». Des informations importantes qui peuvent l’aider « à prendre des décisions ».

Pour une marque comme Porsche, qui cherche sans cesse à améliorer les performances de ses modèles, la réduction de la masse peut véritablement faire la différence. Sur la Taycan Turbo GT Porsche a déjà gagné 75 kg en remplaçant les sièges avant par des baquets en carbone. Il est même possible de gagner 70 kg supplémentaires avec le pack Weissach. Mais dans cette configuration, la Taycan n’a plus de sièges à l’arrière !



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus