News & Reviews

Comment l’indien Mahindra s’aide de Volkswagen pour développer ses voitures électriques ?

11


Le géant indien Mahindra a de grosses ambitions sur l’électrique. Pour équiper ses futurs modèles, l’entreprise va faire appel à l’un des plus grands constructeurs européens. Volkswagen va fournir des composants électriques et des cellules de batteries à la marque indienne.

Volkswagen va fournir des composants à Mahindra

Vendredi 16 février 2024, Volkswagen et Mahindra ont officialisé leur partenariat. Le géant automobile allemand a annoncé qu’il allait « fournir des composants électriques au constructeur indien ». Il s’agit là d’un premier contrat de fourniture de composants de la MEB de Volkswagen, pour la plateforme électrique INGLO spécialement conçue par Mahindra. L’entreprise indienne s’apprête à lancer cinq SUV 100 % électriques.

L’Inde fait partie des plus grands marchés automobiles au monde. En 2023, cinq millions de véhicules neufs s’y sont vendus. Après la Chine, le pays pourrait susciter l’intérêt des grands constructeurs du monde entier. Et l’électrification devrait y jouer un rôle important. Le gouvernement de Narendra Modi met en œuvre une politique forte pour transformer son parc automobile et passer au tout électrique.


À lire aussi
Mahindra dévoile le Vision Thar.e, le tout-terrain électrique qui va agacer Jeep

Parmi les acteurs de ce changement, on retrouve Mahindra. Cette entreprise fondée en 1945 s’est longtemps spécialisée dans la fabrication de tracteurs agricoles. Elle est également présente dans les secteurs de l’aéronautique et des deux-roues motorisés. Avec le potentiel des voitures électriques, Mahindra a logiquement souhaité se spécialiser sur ce segment. Et l’entreprise a de l’ambition.

Et des cellules de batteries

Avec l’aide de Volkswagen, le géant indien déploiera une toute nouvelle gamme d’ici la fin de l’année 2024. Ce contrat a une durée de « plusieurs années ». L’allemand fournira également des cellules de batteries à Mahindra. Un volume total d’environ 50 GWh. Déjà partenaires depuis 2022, les deux sociétés ont déclaré qu’elles examineraient « une éventuelle extension de leur collaboration », sans donner plus d’informations.

Volkswagen voit dans ces collaborations un moyen de générer plus de revenus. Le groupe allemand équipe déjà Ford avec sa base MEB. Mahindra sera en revanche son premier client sur les cellules de batteries. Avec sa filiale PowerCo, Volkswagen se spécialise aussi dans ce domaine. Objectif principal : ne plus dépendre des fournisseurs asiatiques et ainsi simplifier la chaîne d’approvisionnement.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus