News & Reviews

combo perdant pour un automobiliste en retard à la maison d’arrêt

46


En octobre dernier, un individu a roulé sous l’empire de cocaïne à 118 km/h au lieu de 90 km/h sur une route du Jura. Il vient d’écoper de six mois de prison et d’une amende de 200 euros.

C’est un excès de vitesse qui n’est pas passé à la trappe au tribunal de proximité de Dole (Jura), et pour cause. En octobre dernier, un automobiliste était en route pour la maison d’arrêt de Lons-le-Saunier afin de s’y faire poser un bracelet électronique.

En chemin, il a commis un excès de vitesse à hauteur de Rahon, sur une route départementale, rapportent nos confrères du Progrès. Contrôlé par les forces de l’ordre, il était en plus sous l’empire de stupéfiants.

118 km/h au lieu de 90 km/h

L’homme, ayant aggravé son cas, vient d’être condamné à six mois de prison, après avoir roulé au-dessus de la limite autorisée, 118 km/h au lieu de 90 km/h. Le prévenu ne voulait pas arriver en retard au rendez-vous selon son récit des faits aux policiers.

200 euros d’amende

Son casier judiciaire était déjà bien fourni : huit mentions pour « des problématiques liées à la drogue » depuis 2002, mais rien encore du côté de la conduite.

Le tribunal a tout de même pris la décision de révoquer une partie du sursis probatoire du contrevenant à hauteur de trois mois. Il a également écopé de 200 euros d’amende pour excès de vitesse.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus