News & Reviews

Chrysler Halcyon, le concept de la renaissance électrique

19


Stellantis s’efforce de maintenir en vie toutes ses marques. Outre-Atlantique, c’est le cas de Chrysler qui inquiète le plus, et le concept Halcyon tente de montrer que la marque ne compte pas survivre avec un seul modèle.

Avec la fin de carrière de la berline 300, Chrysler n’offre plus à son catalogue que le monospace Pacifica. Il sera bientôt renforcé, sinon remplacé, par le premier modèle électrique de la marque, un crossover issu du concept Airflow. C’est encore peu pour la marque américaine qui a longtemps donné son nom à l’un des “Big Three”. Histoire de lui redonner un peu de lustre, Stellantis semble envisager un second modèle, que pourrait annoncer le concept Halcyon. Une berline électrique donc le nom est dérivé de celui de l’oiseau mythologique Alcyon. Un nom déjà employé par Subaru pour un coupé de 1985 à 1997 (deux générations XT et SVX).

Une nouvelle direction

Une berline électrique pourrait arriver chez Chrysler, et ce, dès 2026 sur la base de la plateforme STLA Large. Mais contrairement à l’Airflow apparu en 2021 qui paraissait déjà proche de la mise en série, nous restons ici clairement dans le domaine du concept-car.

D’un strict point de vue du design, Chrysler tourne clairement la page d’une vingtaine d’années de style baroque pour se rapprocher des années 90 avec ses véhicules aérodynamiques à la cabine avancée. Sans doute plus encore que sur le crossover Airflow, l’aérodynamique est ici bien visible avec le profil bas, les lignes étirées, l’avant plongeant, le flux d’air sous le capot menant à la base du pare-brise… Des formes générales qui se retrouveront certainement sur le modèle de série. Le logo réinterprété symbolise à lui seul le changement de cap.

Écrin technologique de Stellantis

Mais ce concept n’est pas présent que pour montrer son style. Stellantis a choisi la marque Chrysler pour assurer la promotion de ses futurs composants techniques STLA Brain (architecture électronique centralisée), STLA Smartcockpit (Interface Homme / Machine), STLA AutoDrive (conduite semi-autonome).

Le tout est mis en scène par diverses fonctionnalités : double cinématique d’ouverture des portes, volant, pédales et écran central 15,6 pouces rétractables pour la conduite autonome de niveau 4, lame d’écran transparente à l’avant, verrière supérieure avec occultation électro-chromatique sur laquelle peuvent se projeter des informations, ici la carte du ciel, reconnaissance faciale du conducteur avec accueil personnalisé et mise en place de ses réglages…

Clin d’œil à l’industrie musicale également bien implantée à Détroit (Motown…), certaines picèes sont réalisées à partir de CD recyclés. Quant aux sièges arrière rétractables, ils établissent un lien avec les fonctionnalités des monospaces de la marque depuis 1983.

Du côté des caractéristiques techniques, il faut se contenter de ce que l’on sait déjà sur la plateforme STLA Large. Le concept Chrysler Halcyon ajoute la recharge sans fil en roulant (Dynamic Wireless Power Transfer – DWPT) et des batteries Lithium-Soufre Lyten en 800 volts.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus