News & Reviews

Chez Nissan, des voitures électriques au prix des thermiques en 2030

4


Nissan va lancer six nouveaux modèles en Europe d’ici 2026. Mais le constructeur ne fixe pas de date pour passer au tout électrique.

Makoto Uchida, patron de Nissan, a dévoilé ce 25 mars une évolution du plan stratégique de la marque japonaise. Nommé “The Arc”, le nouveau business plan fixe des objectifs à moyen et long terme. Plus précisément, pour la période 2024/2026, puis à l’horizon 2030.

D’ici 2026, le constructeur souhaite rebooster ses ventes, avec un million de véhicules écoulés en plus par rapport à son année fiscale 2023 (d’avril à mars dans la comptabilité de la firme). Pour y arriver, Nissan va lancer 30 nouveaux modèles dans le monde, dont 16 électrifiés.

En 2026, 40 % des modèles proposés par Nissan dans le monde seront électrifiés, avec une moitié de véhicules 100 % électriques et une moitié d’hybrides. Il y aura donc toujours 60 % de thermique. Et preuve que Nissan ne veut pas se transformer de manière radicale, en 2030, les thermiques représenteront encore 40 % de l’offre. A ce moment là, les hybrides seront toujours à 20 % et les électriques auront grimpé à 40 %.

Il faut dire que Nissan est un constructeur mondial, et il n’y a vraiment qu’en Europe qu’un passage au tout électrique est quasiment imposé. C’est donc logiquement chez nous que Nissan sera le plus avancé dans ce domaine, puisque les électriques vont représenter 40 % des ventes dès 2026. Mais preuve que la marque ne veut pas aller trop vite, elle compte lancer sur le Vieux Continent sa troisième génération de motorisation hybride e-Power.

D’ici trois ans, six nouveaux modèles sont prévus en Europe. Côté électrique, il y aura une nouvelle Micra dérivée de la Renault 5, un crossover remplaçant la Leaf ainsi que les nouvelles générations des Juke et Qashqai.


À lire aussi
Calendrier des nouveautés – Toutes les futures Nissan électriques : Leaf, Juke, Qashqai…

Makoto Uchida a promis des véhicules électriques plus abordables. Un des objectifs à long terme de ce plan est de réduire de 30 % le coût des électriques par rapport à l’actuel Ariya. Nissan compte ainsi proposer des électriques au prix des modèles thermiques en 2030. Pour baisser les coûts, le constructeur va simplifier la conception et la production des véhicules. Le temps d’assemblage doit ainsi diminuer de 20 %.

Le constructeur va aussi travailler sur les batteries. En 2028, il promet une nouvelle batterie NMC qui a une densité énergétique doublée et un temps de recharge divisé par deux par rapport à la batterie de l’Ariya. La marque misera aussi sur le LFP, moins cher, sans oublier la batterie solide, promise pour 2028 aussi.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus