News & Reviews

Chery sur le point de vendre sa plateforme pour voitures électriques à un constructeur européen

1


Chery - Exeed Sterra ES

Naguère passage obligé pour disposer de capacités de production sur le plus grand marché mondial, les constructeurs chinois sont à présent courtisés pour leur technologie. Chery pourrait à son tour vendre la dernière née de ses plateformes à un constructeur européen de haut de gamme.

Durant une trentaine d’années, les constructeurs du monde entier ont voulu s’implanter en Chine pour profiter de cet immense marché. La contrepartie était une association avec une marque locale, dans une coentreprise dont un étranger ne pouvait posséder plus de 50 %. Ce principe n’est plus en vigueur, mais les chinois sont devenus incontournables pour d’autres raisons. C’est à présent pour leur compétence technique que les européens viennent frapper à leur porte : Volkswagen et Xpeng, Audi et SAIC, Stellantis et LeapMotor…

Rarement considéré comme le constructeur le plus avancé, Chery a dévoilé l’année dernière sa plateforme E0X qui est utilisée pour la berline Exeed Sterra ES et le SUV Sterra ET. Deux modèles qui vont arriver en Europe dans les mois à venir, sous la marque Exlantix. Cette plateforme se signale par un haut niveau technologique : suspensions aluminium avec double triangle à double rotule à l’avant, multibras à l’arrière, suspension pneumatique, 4 roues directrices, batterie 800 volts intégrée en Cell-to-chassis, architecture électronique centralisée, aides à la conduite de niveau L2+, etc.

Cette plateforme intéresse visiblement un constructeur européen. Les médias chinois précisent qu’il s’agit d’un constructeur premium. Il suffit d’un rapide tour d’horizon pour déterminer qui serait ce constructeur mystère. Audi étant déjà marié à SAIC, BMW à Greatwall et Brilliance, Mercedes à BYD, Geely et BAIC, Volvo à Geely, il ne reste plus que Jaguar Land Rover. Et comme le groupe britannique, propriété de Tata, est justement associé à Chery pour sa production en Chine…

Selon le média chinois 36kr, le premier modèle Jaguar basé sur la plateforme Chery E0X pourrait être présenté dès cette année. Il pourrait s’agir d’une berline ou d’un SUV, étroitement dérivé des Sterra ES / ET. Il serait destiné uniquement au marché chinois où le constructeur doit maintenir un niveau minimum d’activité alors que ses ventes ont fortement chuté ces dernières années en l’absence de nouveautés. L’année dernière, JLR a vendu un peu plus de 100 000 voitures en Chine, dont la moitié ont été importées.


À lire aussi
Pourquoi Jaguar et Land Rover retardent le lancement de nouvelles voitures électriques ?



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus