News & Reviews

Cette technologie va permettre aux voitures électriques d’avoir plus d’autonomie

9


Hyundai et Kia viennent de dévoiler la technologie « Active Air Skirt » (AAS). Son rôle est de minimiser la résistance aérodynamique générée lors de la conduite à grande vitesse et donc d’améliorer l’autonomie et la stabilité des voitures électriques. Mais sera-t-elle un jour déployée sur des modèles de série ?

Hyundai et Kia présentent la technologie Active Air Skirt

Tout est bon à prendre pour améliorer les performances des véhicules électriques. Voilà un sujet sur lequel Hyundai et Kia tentent d’innover depuis plusieurs années. Les deux marques sud-coréennes viennent d’ailleurs de présenter une technologie baptisée « Active Air Skirt » (AAS). Installé entre le pare-chocs avant et les roues avant d’une voiture électrique, ce petit bloc permet de « contrôler les turbulences générées autour des roues et de stabiliser la voiture ».


À lire aussi
Vidéo – La Hyundai Ioniq 5 N tient ses promesses sur le circuit du Nürburgring

Il fonctionne à une vitesse au-dessus de 80 km/h lorsque la résistance aérodynamique devient supérieure à la résistance au roulement. Il disparaît quand la voiture passe sous les 70 km/h. Cette technologie capable de contrôler le flux d’air entrant permettrait également d’améliorer l’autonomie des modèles qui en sont équipés. Selon Hyundai et Kia, l’AAS permet effectivement de réduire le coefficient de traînée des véhicules électriques.

De quoi grappiller quelques kilomètres

Les deux marques disent être capables de réduire ce coefficient de 0,008. Soit une amélioration de 2,8 %. Installé sur le Genesis GV60, l’AAS permet une amélioration de l’autonomie d’environ 6 km. Ce n’est pas énorme, mais c’est toujours ça de pris. Pour l’instant, le système AAS est en cours de développement. Des brevets ont été déposés en Corée du Sud et aux États-Unis. Une fois les essais terminés, une production de masse pourrait être envisagée pour équiper l’ensemble des modèles.

Hyundai et Kia estiment que leur technologie pourrait avoir « un effet plus important sur des gros modèles, notamment les SUV ». Des véhicules sur lesquels il est justement plus difficile d’améliorer les performances aérodynamiques avec les techniques habituelles. Les deux marques asiatiques appliquent également d’autres technologies pour tenter d’améliorer l’autonomie de leurs modèles : des volets d’air actifs, des rideaux d’air de roue, des réducteurs d’écart de roue ou encore des trappes de séparation.



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus