News & Reviews

cette berline électrique dépasse les 800 km d’autonomie

3


Mercedes EQS 2024

Mercedes actualise en douceur l’EQS, afin de mieux affirmer son rôle de porte-drapeau de la gamme électrique. Au programme, quelques retouches de style, une plus grosse batterie et un intérieur plus luxueux.

Prévue pour être exposée au salon de Pékin, la nouvelle Mercedes EQS anticipe l’évènement avant d’être noyée sous l’afflux de nouveautés chinoises, dont certaines ont justement des vues sur son créneau de grande berline de luxe…

La partie la plus visible de la mise à jour concerne la face avant. On le sent bien, les constructeurs qui ont basé une grande partie de leur identité visuelle sur leur calandre se trouvent bien embarrassés avec l’arrivée de modèles électriques qui peuvent se passer de ce qui est à l’origine une fonction technique d’alimentation en air du moteur thermique et du radiateur…

Sur ses “EQ”, Mercedes a opté pour une grande zone en plastique noir séparant les feux, qui ne fait pas l’unanimité. Malgré la grande étoile dont elle est ornée, elle ne semble pas assez identitaire. L’EQS se pare donc à présent d’un élément, toujours en plastique noir, mais décoré à la manière d’une fausse calandre traditionnelle. Son identité est complétée par une étoile juchée au bout du capot. Les boucliers avant et arrière adoptent à présent de manière généralisée le dessin des versions AMG Line.

L’intérieur profite lui aussi de quelques améliorations. Outre l’Hyperscreen désormais en standard, quelques détails de finition sont améliorés, en particulier à l’arrière avec un nouveau dessin des aérateurs latéraux ou de la banquette. En option, le “Rear Executive Package” permet d’adopter un vrai statut de limousine avec chauffeur : le siège passager avant s’avance complètement et s’incline, dégageant l’espace aux jambes du passager arrière droit. Ce dernier bénéficie d’un chauffage amélioré, d’un chauffage de la nuque, d’un réglage lombaire pneumatique et d’un repose-pieds… L’intérieur sera rendu encore plus digne du luxe vsé par une Classe-S avec les versions personnalisées Manufaktur Selection.


À lire aussi
Record : une consommation incroyable pour cette berline électrique de Mercedes

Plus d’autonomie

Mais cette évolution de mi-carrière (déjà) est aussi technique. Cela concerne surtout la batterie, dont la capacité passe de 108 à 118 kWh. Un gain qui permet d’ajouter jusqu’à 82 km à l’autonomie homologuée. L’EQS450+ à deux roues motrices grimpe ainsi à 822 km, pour sa version sans aucune option. La variante à 4 roues motrices manque de peu la barre fatidique des 800 km avec une annonce à 799 km. Les puissances ne changent pas (265 kW pour la EQS450, jusqu’à 560 kW pour l’EQS53 AMG), mais la capacité de remorquage sera désormais de 1700 kg. Cette évolution concerne aussi la petite sœur EQE.

Dernière évolution mentionnée par Mercedes, l’ajout de la fonction de changement de file entièrement automatique à la conduite semi-autonome. Une fonction qui n’est exploitée que sur les routes à voies multiples avec séparateur central, et sous les 140 km/h.

 



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus