News & Reviews

ces voitures électriques chinoises ne viennent pas en Europe, dommage ?

0


Nombreuses sont les nouvelles voitures chinoises à vouloir conquérir l’Europe. Mais sur celles qui ne viennent pas, certaines méritent néanmoins le détour. Et les raisons sont variées.

Les BATXH à la conquête de l’automobile

La Chine se positionne de plus en plus sur le chapitre technologique, avec des voitures de plus en plus innovantes. Certaines nouveautés sont bardées d’équipements capables d’impressionner le quidam. Dans ce registre, la grande star du salon sera assurément la Xiaomi SU7.

Le tout jeune constructeur s’est d’ailleurs offert un stand à la mesure de ses ambitions, aussi imposant que celui des grandes marques du marché. Et les organisateurs ont eu la superbe idée de placer juste en face celui que l’on pourrait qualifier d’ennemi juré : Jiyue, la marque créée par un autre ténor de la tech chinoise, Baidu. Les relations entre les deux labels semblent déjà tendues.


À lire aussi
Salon de Pékin 2024 : quelles nouvelles voitures électriques chinoises arriveront en Europe ?

Jiyue, fondé en partenariat avec Geely, dévoilera la version finale de son second modèle. Une berline déjà montrée sous la forme du concept Robo 02. Elle se nomme finalement plus sobrement 07. Un nombre partagé avec de nombreuses berlines électriques du segment, preuve que si les constructeurs chinois savent à présent innover sur le plan technique, ils manquent singulièrement de créativité pour leurs appellations. Cette rivale toute désignée de la SU7 arrive avec elle aussi un haut niveau de fonctionnalités d’aides à la conduite, de services connectés et d’équipements de confort en tous genres. Son prix reste encore inconnu, mais la Jiyue n’aura sans doute d’autre choix que celui de s’aligner sur sa Nemesis.

Jidu Robo 02Jidu Robo 02

Xiaomi, Baidu, on ne peut oublier Huawei, puisque tous les grands de la tech chinoise (les BATXH – Baidu Alibaba TEncent Xiaomi Huawei) sont présents dans le secteur automobile. Nous pourrons bientôt gouter à certains de ses produits en Europe. Les SUV Aito y seront en effet vendus par son partenaire Seres. En revanche, la grande berline Stellato S9 produite par BAIC ne sera pas du voyage. Comme l’indique le chiffre 9, nous sommes ici un peu plus haut que les multiples berlines arborant le 7. On vise ici la Mercedes EQS ou la BMW i7. Voire au-dessus sur certains aspects ? Nous en saurons plus la semaine prochaine.

Des jeunes pousses ambitieuses

Nio est désormais l’une des plus anciennes des jeunes pousses. Il est donc temps pour la marque de remettre les pendules à l’heure en montrant son savoir-faire technologique sur du très haut de gamme. Au contraire de la Onvo L60 destinée aux masses, et aux Européens, la Nio ET9 ne devrait pas venir sur nos routes à court terme. Dommage, car sa suspension y ferait des miracles sur nos réseaux routiers dégradés…

La gamme tentaculaire de BYD

BYD complète peu à peu sa gamme européenne, mais tous ses modèles ne viendront pas chez nous, tant la gamme est large. Au nombre des véhicules les plus intéressants qui ne verront pas le sol du vieux continent, c’est la marque Fang Cheng Bao qui tire son épingle du jeu. Après le Bao 5 commercialisé en 2023, elle dévoile la version de série du Bao 8, un gros SUV hybride rechargeable, et surtout le concept Super 9. On a bien du mal à établir le lien entre les modèles tout-terrain de la marque et cette sportive électrique, mais c’est le choix fait par BYD. Un concept aux allures de MG Cyberster sans pare-brise et avec un double cockpit.

Un concept qui pourrait devenir réalité en 2026 alors que les marques chinoises s’intéressent de plus en plus à ce type de véhicule porteur d’image.

Et avec moins de technique, c’est possible aussi

D’autres constructeurs misent aussi sur des modèles plus abordables, et forcément moins bardés de technologie. C’est le cas de Chery avec sa marque iCar. Désormais pensée en partenariat avec SmartMi, filiale de Xiaomi, la gamme iCar semble s’orienter vers des véhicules plus rationnels, à l’image du petit 4×4 V23 ou du concept X25.

Mais le vrai champion de la voiture abordable, y compris en électrique, c’est bien Wuling. Il présente à Pékin ses deux dernières créations : le petti SUV Bingo Plus qui fait suite à la berline Bingo de l’année dernière, et le Xingcheng Plus, pendant SUV de la berline Xingguang. Il n’est pas exclu que ces deux modèles intègrent par la suite la gamme MG, mais pas en Europe…



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus