News & Reviews

ce SUV laisse le choix entre batterie ou pile à hydrogène

101


Hiperon Fosslin (2023)

18 mois après son fourgon électrique, Hiperon Motors récidive en nous proposant le SUV Fosslin. Caractéristique majeure de ce dernier : le choix entre une batterie ou une pile à combustible alimentée en hydrogène. Les premiers prototypes sont prévus avant la fin de l’année.

Bien que né en Malaisie, le Hiperon Fosslin tire son nom de deux mots norvégiens : Foss (cascade) et Lyn (éclair). Le côté international du véhicule se confirme dans son design, signé en Pologne par le studio One One Lab, et par sa conception réalisée aux États-Unis.

Le résultat est un gros SUV de 4,88 m de long et presque 2 m de large, au hayon incliné, dans la tendance « SUV Coupé » mais avec une allure générale plutôt pataude. L’avant manque sans doute d’expression. L’arrière semble plus réussi, mais on peut se poser la question quant à l’accès au coffre : hayon, ou petite porte de boite aux lettres façon berline ? L’accès à bord s’opère par des portes antagonistes. Les rendus nous présentent des portes sans cadre, et sans montant central… Une disposition qui fait très concept, mais pas forcément réaliste en série. On notera qu’il n’y a vraisemblablement pas de recherche de cohérence de style entre les deux projets de la marque : le fourgon Carrier et le SUV Fosslin.

Longueur 4880 mm
Largeur 1990 mm
Hauteur 1689 mm
Empattement 2950 mm

À l’intérieur, Hiperon montre un volant plat dans sa partie supérieure, mais sans être un volant en « U ». Visiblement pas d’instrumentation face au conducteur, mais un affichage tête haute est bien présent. Au centre, l’écran OLED de 17 pouces épouse les formes de la console centrale, et on peut supposer que les 3 commandes circulaires sont apposées sur l’écran. Les commandes de climatisation sont déportées sur les portes pour chaque occupant, ce qui nous ramène au Renault Espace IV…


À lire aussi
Faire le plein de sa voiture à hydrogène, un futur danger pour la planète ?

Électrique à batterie ou pile à hydrogène

L’intérêt majeur du projet réside dans le choix du stockage de l’énergie. On a ainsi le choix entre une pile à combustible avec ses réservoirs d’hydrogène, ou une batterie lithium-ion de 95 kWh. Dans les deux cas, les moteurs sont électriques : 358 kW / 487 ch / 670 Nm et 4 roues motrices. Hiperon clame un 0 à 100 km/h en 5 secondes et une vitesse maximale de 260 km/h.

La start-up ne nous montre pour le moment que des rendus 3D, mais promet 10 prototypes (5 avec batterie et 5 avec pile à combustible) mis en service dans des flottes de test avant la fin de l’année, puis la livraison des modèles de série en 2024 en Asie, en Europe et en Amérique du Nord. Et dans tout cela, que devient le projet de fourgon ? Hiperon annonce sa mise en production au troisième trimestre 2023. Mais ici aussi seuls les rendus 3D sont disponibles.


À lire aussi
Hopium Machina : la berline française à hydrogène montre son habitacle



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus