News & Reviews

ce que l’on sait sur la citadine électrique à petit prix

9


Fiat dévoilera en juillet une nouvelle citadine électrique, bien plus abordable que la 500e. Look, plateforme, autonomie : voici les premières informations sur ce modèle qui rependra le nom Panda.

Une nouveauté par an, telle est la promesse de Fiat. Celle de 2024 sera une citadine électrique. Encore ? Fiat propose déjà les Topolino, 500e et 600e. Mais ces trois véhicules ont des rôles bien précis, en étant un quadricycle, une petite voiture chic et un SUV urbain tendance. Le modèle en plus va prendre le rôle de véhicule rationnel et fonctionnel, avec un positionnement prix agressif. Sa mission : rendre la voiture électrique accessible. Quelques mois avant sa présentation, Automobile Propre vous dévoile une bonne partie de ses secrets.

Quel nom ?

Attention à ne pas se perdre dans la future gamme Fiat ! Cette nouvelle citadine aura une taille semblable à une Clio, mais elle se nommera bien Panda. Le constructeur n’a pas souhaité ressortir une appellation qu’il a déjà pu utiliser sur ce segment, comme Uno et surtout Punto. L’idée est de faire de la Panda une famille de modèles, comme avec la 500. Fiat veut profiter de la bonne notoriété de ce nom, et associer à ces futurs modèles l’image abordable de la Panda. La petite citadine actuelle va être renommée Pandina.

Quel look extérieur ?

Oubliez le concept Centoventi, que Fiat avait dévoilé au Salon de Genève 2019. Le projet de citadine électrique abordable a depuis évolué chez Fiat. La marque est partie d’une base existante, celle de la nouvelle Citroën ë-C3. Désormais, chez Stellantis, il faut faire ainsi : se partager tout ce qui n’est pas visible, et adapter donc le look extérieur à une structure commune. La nouvelle Panda reprendra ainsi l’allure haute de la française, et sa silhouette plus “boxy”. Le concept virtuel montré récemment par Fiat montre d’ailleurs que la Panda sera encore plus anguleuse que la C3, avec l’idée de faire des clins d’oeil à la première génération. On retrouvera ainsi les phares carrés, le capot plat et même le logo à quatre barres inclinées. Comme sur la première Panda, mais finalement aussi le Centoventi, la prochaine Panda devrait avoir de généreuses protections de carrosserie.

Quel look intérieur ?

Comme pour l’extérieur, Fiat repart de la base de la C3, mais le dessin de la planche de bord sera inédit. Pour cet élément, le constructeur a trouvé une source d’inspiration originale : le Lingotto, bâtiment emblématique du constructeur à Turin, avec sa piste d’essai ovale sur le toit. Cette forme ovale va ainsi inspirer le dessin de la planche de bord, celui des affichages ou encore des sièges. La présentation sera simplifiée, à la fois pour accroître la sensation d’espace, mais aussi pour faire des économies et baisser les prix.

Quelle autonomie ?

La nouvelle Panda aura donc la même base technique que la Citroën ë-C3, soit la plate forme Smart Car, initialement conçue par la marque aux chevrons pour de nouveaux modèles à petit prix destinés aux pays émergents, à commencer par l’Inde. La Smart Car a bien sûr été adaptée aux contraintes européennes. La C3 a été lancée avec un bloc de 118 ch et une batterie LFP de 44 kWh, qui donne une autonomie en cycle mixte WLTP de 320 km. Elle peut se recharger en courant continu jusqu’à 100 kW. Citroën a annoncé l’arrivée d’un modèle moins puissant avec une autonomie de 200 km. Une double proposition qu’il y aura donc assurément chez Fiat.

Quels prix ?

La Fiat aura logiquement des prix semblables à sa cousine aux chevrons. Fiat pourrait même être un peu moins cher, assumant un rôle de marque plus accessible. La version 320 km pourrait ainsi être sous les 23.000 € hors bonus. Avec le bonus, on sera donc sous les 20 000 €. Et la version 200 km est attendue à moins de 20.000 € hors bonus !

Quelles rivales ?

En toute logique, sa première concurrente sera la Citroën ë-C3. Avec les petits prix, la Panda aura aussi dans le viseur la Dacia Spring, qui vient d’être revue en profondeur. La Dacia a promis de rester la voiture électrique la moins chère, mais elle n’a plus le bonus. On pense aussi à la nouvelle Renault 5, qui démarrera sous 25.000 € avec 300 km d’autonomie. En 2025, Skoda lancera pour sa part l’Epiq, un petit SUV électrique promis aussi à 25.000 €.

Quel calendrier ?

Fiat a déjà fait savoir que sa nouvelle citadine électrique sera dévoilée le 11 juillet 2024, jour de ses 125 ans. L’auto devrait ensuite être rapidement mise en vente. Les livraisons sont espérées à l’automne.


À lire aussi
Projet Redwood : ce que l’on sait sur la Tesla Model 2 à petit prix



Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus